Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite face à des perspective de demande contrastées

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé pratiquement à l'équilibre jeudi, dans un marché sans élan et hésitant entre des chiffres décevants sur l'économie américaine et une amélioration en vue de la demande mondiale.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars a cédé 2 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour s'établir à 100,35 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, a terminé à 108,73 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 6 cents par rapport à la clôture de mercredi.


Après le rapport sur les réserves de produits pétroliers mercredi ayant montré une hausse des réserves de brut aux Etats-Unis mais aussi une nette baisse des stocks à Cushing, où est entreposé l'or noir servant de référence au WTI, le prix du baril de WTI avait grimpé à son plus haut en quatre mois.

Depuis, on a un peu fait du surplace autour de la barre des 100 dollars, a observé Matt Smith, de la lettre d'information The Daily Distillation.

Parmi les éléments ayant permis au cours du pétrole de se maintenir figure selon lui l'accès de faiblesse du dollar. Un billet vert moins élevé face aux autres devises rend en effet plus attractifs les achats de brut libellé en monnaie américaine.

Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a aussi apporté son soutien.

Après l'Agence américaine à l'Énergie mardi et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi, c'était en effet au tour jeudi de l'organisation basée à Paris de réviser à la hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour cette année.

L'AIE a aussi mis en avant le fait que les stocks commerciaux des pays développés étaient au plus bas depuis six ans fin 2013, et ont affiché lors du quatrième trimestre leur plus forte baisse depuis 1999.

Les indicateurs du jour sur l'économie américaine étaient eux décevants.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont d'une part reparties à la hausse aux Etats-Unis pour la semaine close le 8 février. Or les investisseurs craignent généralement qu'une hausse du chômage se traduise par une moindre consommation énergétique.

Le recul surprise des ventes au détail en janvier, de 0,4% alors que les analystes anticipaient des ventes stables, n'était pas de nature à rassurer le marché sur la vigueur de la reprise dans le pays, premier consommateur mondial d'or noir.

La tempête de neige qui sévissait sur la côte nord-est des Etats-Unis a aussi pu jouer un rôle selon Carl Larry de Oil Outlloks and Opinion. De nombreuses personnes n'ont pu se rendre au travail et les courtiers présents ont sans doute joué la prudence en retirant leurs positions.






Commenter Le pétrole hésite face à des perspective de demande contrastées


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite