Menu
RSS
A+ A A-

Le cours du pétrole au plus haut depuis 4 mois à New York, au-delà de 100 dollars

prix-du-petrole New YorkNew York: Le baril de pétrole new-yorkais a clôturé mercredi à son plus haut niveau depuis le début de l'année, stimulé par une forte baisse des réserves de brut à Cushing dans l'Oklahoma (centre), un important centre de stockage aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars s'est adjugé 43 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 100,37 dollars. Il est monté en cours de séance jusqu'à 101,38 dollars, un niveau plus atteint depuis mi-octobre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 108,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), grappillant 11 cents par rapport à la clôture de mardi.


Selon les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE), les stocks de brut ont progressé de 3,3 millions de barils lors de la semaine terminée le 7 février, soit un peu plus que prévu.

Mais le marché a ignoré ce chiffre pour se concentrer sur d'autres aspects du rapport hebdomadaire des autorités américaines, et en premier lieu sur la baisse des réserves à Cushing, a observé Bart Melek de TD Securities.

Ces dernières ont diminué de 2,7 millions de barils, après un repli de 1,5 million la semaine précédente. C'est grâce à la mise en route il y a deux semaines de l'oléoduc Keystone, qui relie Cushing, où sont entreposés les barils servant de référence au prix du WTI, aux raffineries du golfe du Mexique, a relevé Bart Melek.

En raison de problèmes logistiques, les stocks y avaient gonflé à des niveaux record l'an dernier, pesant sur les cours du pétrole américain. Mais depuis l'entrée en fonction de Keystone, le goulot d'étranglement se résorbe.

Le marché a aussi salué la baisse plus forte que prévu des réserves d'essence (-1,9 million de barils) et celle un peu moins importante qu'anticipé des produits distillés (-700.000 barils).

Les cours ont aussi été portés mercredi par l'annonce d'un niveau record d'importation de brut par Pékin en janvier, à 6,63 millions de barils de pétrole par jour. C'est 11,9% de plus qu'il y a un an et 5,2% de plus qu'en décembre.

Cette nette progression renforce les perspectives de demande en provenance de Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.






Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite