Menu
A+ A A-

USA: nouvelle hausse des stocks de brut

prix-du-petroleNew York : Les stocks de pétrole brut ont de nouveau augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, plus que prévu, tandis que ceux d'essence ont moins diminué qu'anticipé par les analystes, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie.

Les stocks de brut ont progressé de 2,0 millions de barils à 357,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 1er avril. Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires s'attendaient à une hausse, mais de seulement 1,6 million de barils.

Ces réserves avaient déjà augmenté d'environ 10 millions de barils sur les quatre semaines précédentes.

Elles sont supérieures de 0,4% à leur niveau de l'an dernier, a précisé le ministère, et au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette période de l'année.

Au terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), les réserves se sont maintenues au niveau record de à 41,9 millions de barils. Elles sont surveillées de près par les investisseurs: Cushing est le principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

Les stocks d'essence ont en revanche reculé, de 400'000 barils à 216,7 millions de barils. Les analystes anticipaient un recul plus marqué, de 1,7 million de barils.

Ils sont inférieurs à leur niveau de l'an dernier (-2,6%), mais restent dans le haut de la fourchette moyenne.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de 200'000 barils à 153,5 millions de barils. C'est une surprise pour les analystes, qui tablaient sur une baisse de 300'000 barils.

Ils restent plus étoffés qu'il y a un an (+5,4%) et au-dessus de la limite haute de la fourchette moyenne.

Toutes catégories confondues, les réserves pétrolières américaines ont augmenté de 200'000 barils.

Côté demande, sur les quatre dernières semaines, les Américains ont consommé en moyenne 19,1 millions de barils par jour (mbj) de produits pétroliers, un chiffre quasi stable (+0,1%) par rapport à la même période un an plus tôt.

La demande d'essence a reculé de 1,2% sur un an, tandis que celle de produits distillés a augmenté de 0,9%.

Les raffineries américaines ont un peu accéléré leurs cadences: elles ont fonctionné à 84,4% de leurs capacités, contre 84,1% la semaine précédente.

Vers 14H45 GMT/16h45 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai grignotait 11 cents à 108,45 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il avait ouvert quasi stable (+6 cents) et a atteint en cours de séance 109,15 dollars, son plus haut niveau depuis le 24 septembre 2008.

rp

(AWP/06 avril 2011 17h00)

Commenter USA: nouvelle hausse des stocks de brut


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite