Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, gêné par le dollar, la Chine et l'Iran

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse, lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par un bref regain du dollar, des statistiques décevantes sur la consommation de brut en Chine et l'arrêt de certaines activités nucléaires en Iran.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 106,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février perdait 60 cents, à 93,77 dollars.

Les cours du brut étaient pénalisés par un bref regain du dollar, qui a atteint lundi en début d'échanges asiatiques son plus haut niveau depuis fin novembre face à l'euro, notaient les analystes d'Investec.

Le baril étant libellé en dollars, un renchérissement de la monnaie américaine rend son achat plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les prix du pétrole pâtissaient également d'inquiétudes sur la consommation de brut en Chine, deuxième consommateur et premier importateur d'or noir au monde - malgré l'annonce de la stabilisation de la croissance chinoise à 7,7% en 2013.

La consommation de brut sous-jacente, c'est-à-dire en prenant en compte les importations nettes de produits pétroliers, a augmenté de 1,6% en 2013, ce qui est le taux de croissance le plus faible de ces cinq dernières années, indiquaient les économistes de Commerzbank.

Cela pèse sur les prix du brut, soulignait Lucy Sidebotham, analyste d'Inenco.

Une pression supplémentaire sur les prix est venue du fait que l'Iran a arrêté une partie de ses activités nucléaires pour respecter l'accord conclu avec les grandes puissances, ajoutait-elle.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a en effet confirmé lundi le gel par l'Iran de certaines de ses activités nucléaires, conformément à l'accord intermédiaire conclu fin novembre et entré en vigueur ce lundi.

Cet accord ouvre une période de négociations de six mois, qui devrait permettre d'arriver à un accord global sur le programme nucléaire iranien et à la levée complète des sanctions, dont celles sur les exportations pétrolières iraniennes.






Commenter Le pétrole recule, gêné par le dollar, la Chine et l'Iran


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

    Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

    vendredi 02 novembre 2018

    Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

    Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite