Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit à New York, aidé par la balance commerciale américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement rebondi mardi à New York, après cinq séances consécutives de baisse, aidés par des chiffres encourageants de la balance commerciale des Etats-Unis, de bon augure pour la demande en brut du géant américain.
Le baril de light sweet crude(WTI) pour livraison en février s'est apprécié de 24 cents, à 93,67 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il semble que le marché soit en train de se stabiliser après les fortes pertes essuyées (par le WTI) ces derniers jours: la pression à la vente s'est un peu calmée, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

De bonnes nouvelles sur le front du commerce extérieur américain ont favorisé l'optimisme des courtiers mardi, a souligné John Kilduff, de Again Capital, laissant entrevoir de bonnes perspectives de croissance économique dans le pays et une demande accrue des industries et des particuliers en produits pétroliers.

Sous l'effet conjugué d'exportations record et d'un recul des importations, le déficit commercial américain s'est de nouveau réduit en novembre, de 12,9% par rapport au mois précédent, selon le département du Commerce américain.

D'autre part, une vague de froid historique aux Etats-Unis favorise la demande en fioul de chauffage, ce qui soutient les prix du brut sur le marché américain, a noté Matt Smith, de Schneider Electric. Cependant, les perturbations subies par de nombreux aéroports américains limitent quelque peu la hausse des cours, menaçant la consommation en produits pétroliers des compagnies aériennes, a-t-il nuancé.

Sur le front de l'offre, des attentes d'une nouvelle baisse des réserves de pétrole aux Etats-Unis pour la sixième semaine consécutive, au cours de la semaine achevée le 3 janvier, soutenaient également les prix pétroliers, a relevé David Bouckhout, de TD Securities.

Selon les experts interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut devraient montrer une baisse de 600.000 barils lors de la publication des chiffres officiels du département de l'Energie américain (DoE) mercredi matin.

Les analystes misaient en revanche sur une hausse de 2 millions de barils pour les réserves d'essence et de 1,5 million de barils pour les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).






Commenter Le pétrole rebondit à New York, aidé par la balance commerciale américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite