Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché sans élan

prix-du-petrole New YorkNew York: Le cours du pétrole coté à New York évoluait en légère baisse à l'ouverture lundi dans un marché sans grande activité après des indicateurs américains de bonne tenue et surveillant les tensions géopolitiques.

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février lâchait 30 cents et s'échangeait à 99,02 dollars.

"Avec les fêtes qui se profilent, les volumes d'échanges sont limités et restent dans une fourchette étroite", remarquait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"Tant que les données économiques continuent d'être positives ou neutres comme aujourd'hui, les cours ne devraient pas faire de grand mouvement", ajoutait-il.

L'inflation sur un an aux Etats-Unis est d'une part repartie de l'avant en novembre après avoir décéléré pendant les trois précédents mois pour s'établir en novembre à 0,9% sur un an.

La consommation des ménages aux Etats-Unis s'est de son côté légèrement accélérée en novembre, augmentant de 0,5% sur un mois conformément à la prévision des analystes.

Dans le même temps, le revenu des ménages est repassé en novembre en territoire positif en progressant de 0,2% après avoir glissé dans le rouge en octobre (-0,1). Les analystes s'étaient montrés toutefois plus optimistes et tablaient sur un rebond plus marqué de +0,5%.

Parallèlement, les investisseurs gardaient un oeil sur l'évolution de la situation au Soudan du Sud où l'armée se préparait lundi à une offensive majeure contre les forces rebelles de l'ex-vice-président Riek Machar.

Les opposants menacent de leur côté les champs pétroliers essentiels à l'économie du pays, au risque de provoquer une intervention militaire du Soudan voisin, très dépendant des recettes de l'or noir.

"Pour l'instant, les flux de pétrole ne sont pas affectés", soulignait Carl Larry. "Mais cela remet en avant le fait qu'il y a beaucoup de tensions géopolitiques dans la région qui ne sont pas encore résolues", qu'il s'agisse des discussions encore en cours avec l'Iran, des troubles persistants en Libye ou de l'approche des élections en Egypte, ajoutait-il.

afp/rp



(AWP / 23.12.2013 15h32)




Commenter Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché sans élan


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 17 septembre 2019 à 21:46

    Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie ap…

    Cours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite...

    mardi 17 septembre 2019 à 18:11

    Le prix du baril de brut chute sur des espoirs de reprise de…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:40

    La production d'Aramco de retour à la normale plus vite que …

    Londres: La production pétrolière saoudienne, réduite de moitié après les attaques du week-end, retrouvera un niveau normal dans deux ou trois semaines...

    mardi 17 septembre 2019 à 17:33

    Le baril de brut perd plus de 6%, espoirs de reprise de la p…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux...

    mardi 17 septembre 2019 à 12:03

    La moitié de la production saoudienne suspendue indisponible…

    Dubaï: Quelque trois millions de barils de pétrole saoudien par jour resteront indisponibles pendant un mois, soit environ la moitié de la...

    mardi 17 septembre 2019 à 11:15

    Le pétrole baisse légèrement, incertitude après l'attaque en…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un contexte incertain après l'explosion des cours la veille...

    mardi 17 septembre 2019 à 09:18

    Les cours du pétrole peinent à refluer après les attaques en…

    Tokyo: Les cours du pétrole n'étaient qu'en très léger recul mardi, après avoir décollé lundi en raison des attaques contre des installations...

    lundi 16 septembre 2019 à 21:06

    Les prix de l'or noir s'enflamment après les attaques contre…

    Cours de clôture: De Moscou à Washington, les autorités ont tenté de rassurer les marchés lundi en affirmant que les attaques contre...

    lundi 16 septembre 2019 à 18:10

    Quantité substantielle de pétrole disponible (ministre US)

    Washington: Le ministre américain de l'Energie, Rick Perry a tenté de freiner la flambée des prix du pétrole lundi déclenchée par une...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Dimanche 15 septembre 2019 Selon le ministre de l'Energie, le prince Abdoulaziz ben Salman, cité samedi par l'agence officielle SPA, 5,7 millions de barils par jour sont concernés par l'interruption partielle, soit près de la moitié de la production saoudienne, ou 5% du commerce quotidien mondial du pétrole.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite