Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre sans conviction à New York après des chiffres contrastés

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en légère hausse à l'ouverture lundi, manquant de conviction après des données contrastées sur l'économie mondiale.

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier grappillait 15 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 97,80 dollars après avoir oscillé autour de l'équilibre juste après le début de la séance.

"Les indicateurs publiés à travers le monde fournissent une image disparate pour le marché pétrolier", relevait Matt Smith de Schneider Electric.

D'un côté, la production industrielle en Allemagne, pays considéré en ce moment comme le moteur de la croissance en Europe, a déçu en octobre, marquant le pas pour le deuxième mois d'affilée alors qu'un rebond était attendu.

Mais parallèlement, les chiffres en provenance de Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir, ont offert une vision plus encourageante: le pays a affiché en novembre un excédent commercial nettement supérieur aux attentes, selon les chiffres publiées par les douanes chinoises dimanche.

Et sur les onze premiers mois de l'année, "un total de 255,4 millions de tonnes de pétrole brut ont été importé, ce qui est 3,2% de plus qu'au cours de la même période l'année dernière", rapportaient les économistes de Commerzbank.

Ces bons chiffres chinois combinés aux indicateurs très positifs sur l'emploi américain publiés vendredi font espérer un regain de vigueur de la consommation énergétique mondiale.

Mais les investisseurs continuaient aussi à "tenter de s'ajuster" à ce rapport sur le marché du travail aux Etats-Unis qui a fait état d'un recul du taux de chômage à 7%, son plus bas niveau depuis novembre 2008, observait Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Cette embellie sur le front de l'emploi relance en effet les spéculations sur un possible resserrement imminent de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed), qui a entre autres effets de favoriser les actifs jugés plus risqués comme le pétrole.

Selon Carl Larry, les investisseurs se plaçaient aussi en retrait en attendant la publication mercredi du rapport hebdomadaire des autorités américaines sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis pour se faire une meilleure idée de l'état de la production et de la demande dans le pays.

afp/rp



(AWP / 09.12.2013 15h33)




Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite