Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York du fait de l'accord avec l'Iran

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont fini en baisse lundi du fait de l'accord majeur conclu avec l'Iran, mais ce recul a été limité par l'horizon auquel les investisseurs pensent voir l'offre mondiale concrètement augmenter suite à cette avancée.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a cédé 75 cents, pour s'établir à 94,07 dollars.

Il avait touché un plancher à 93,08 cents en cours de séance, un plus bas en cinq mois, avant de se ressaisir.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a terminé à 111,00 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 5 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le WTI a touché un plancher à 93,08 cents en cours de séance, un plus bas en cinq mois, avant de se ressaisir.

La baisse a été contenue car les investisseurs réalisent que cela va prendre un certain temps avant que l'on voit dans la réalité une offre importante venant d'Iran, souligne Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

Et même si l'Iran est un producteur majeur, c'est aussi un pays qui consomme beaucoup, ce qui pourrait limiter ses exportations d'or noir, souligne Carl Larry.

Un accord historique a été conclu après des négociations difficiles entre les grandes puissances et l'Iran sur son programme nucléaire controversé ce week-end à Genève. Selon l'accord, la république islamique acceptera de limiter ses ambitions nucléaires en échange d'un allègement des sanctions économiques, dont un embargo sur les exportations de pétrole iranien.

Mais si les tensions se relâchent de ce côté, elles n'ont pas disparu du Moyen-Orient en général, souligne Carl Larry.

Phil Flynn, de Price Futures Group, observent ainsi que les choses chauffent en Syrie et en Libye, ce qui maintient une certaine prime de risque géo-politique appliquée au baril.

Les rebelles syriens, dont des jihadistes du Front Al-Nosra affilié à Al-Qaïda, ont notamment pris le contrôle d'un champ de pétrole dans l'est de la Syrie, l'un des plus grands du pays, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

En Libye, de violents affrontements entre l'armée et le groupe jihadiste Ansar Ashariaa ont fait au moins huit morts et une cinquantaine de blessés à Benghazi lundi.






Commenter Le pétrole baisse à New York du fait de l'accord avec l'Iran

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix du pétrole WTI et Brent en dollars journaliers | Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Les prix spots du pétrole journaliers du WTI & Brent en dollars.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite