Menu
A+ A A-

Le pétrole bénéficie d'une hausse plus faible que prévu des stocks US

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en fin d'échanges européens, après une hausse des stocks pétroliers moindre que prévu aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 107,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 93 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 43 cents, à 93,77 dollars.

Les prix du brut ont progressé après que les stocks de brut américains sont ressortis inférieurs aux attentes, expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

En effet, les réserves de brut ont progressé de 400.000 barils aux États-Unis lors de la semaine achevée le 15 novembre selon les chiffres communiqués mercredi par le Département américain à l'Énergie (DoE), alors que les experts tablaient sur une hausse de 700.000 barils.

Alors que s'approche de la saison hivernale, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont très significativement reculé, de 4,8 millions de barils, soit beaucoup plus que le recul de 500.000 barils anticipé par les analystes.

Quant aux stocks d'essence, ils ont enregistré une baisse de 300.000 barils, un peu plus que les attentes des experts qui tablaient sur un recul de 100.000 barils.

Ces données ont été de nature à rassurer les investisseurs sur la demande énergétique des États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, après des semaines de très forte hausse des stocks.

Le marché continuait par ailleurs de surveiller l'évolution des négociations avec l'Iran.

Les diplomates du groupe P5+1 (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine, Russie et Allemagne) et de l'Iran ont repris mercredi de délicates discussions sur le programme nucléaire iranien controversé, dans un climat nettement refroidi par des déclarations du guide suprême iranien Ali Khamenei.

Quelques heures avant la reprise des négociations, le guide suprême a mis la pression sur ses négociateurs en leur fixant des lignes rouges et en répétant que son pays ne reculerait pas sur ses droits nucléaires.

Une issue positive des négociations pourrait mener à terme à la levée des sanctions des Occidentaux contre l'Iran, dont un embargo sur ses exportations pétrolières.

Si les sanctions étaient atténuées, du pétrole brut supplémentaire d'Iran deviendrait disponible - du pétrole qui n'est pas vraiment nécessaire étant donné l'abondance de l'offre sur le marché mondial, soulignaient les analystes de Commerzbank.

jb/acd/gib

COMMERZBANK





Commenter Le pétrole bénéficie d'une hausse plus faible que prévu des stocks US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite