Menu
A+ A A-

Le pétrole bénéficie d'une hausse plus faible que prévu des stocks US

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en fin d'échanges européens, après une hausse des stocks pétroliers moindre que prévu aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 107,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 93 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 43 cents, à 93,77 dollars.

Les prix du brut ont progressé après que les stocks de brut américains sont ressortis inférieurs aux attentes, expliquait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

En effet, les réserves de brut ont progressé de 400.000 barils aux États-Unis lors de la semaine achevée le 15 novembre selon les chiffres communiqués mercredi par le Département américain à l'Énergie (DoE), alors que les experts tablaient sur une hausse de 700.000 barils.

Alors que s'approche de la saison hivernale, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont très significativement reculé, de 4,8 millions de barils, soit beaucoup plus que le recul de 500.000 barils anticipé par les analystes.

Quant aux stocks d'essence, ils ont enregistré une baisse de 300.000 barils, un peu plus que les attentes des experts qui tablaient sur un recul de 100.000 barils.

Ces données ont été de nature à rassurer les investisseurs sur la demande énergétique des États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, après des semaines de très forte hausse des stocks.

Le marché continuait par ailleurs de surveiller l'évolution des négociations avec l'Iran.

Les diplomates du groupe P5+1 (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine, Russie et Allemagne) et de l'Iran ont repris mercredi de délicates discussions sur le programme nucléaire iranien controversé, dans un climat nettement refroidi par des déclarations du guide suprême iranien Ali Khamenei.

Quelques heures avant la reprise des négociations, le guide suprême a mis la pression sur ses négociateurs en leur fixant des lignes rouges et en répétant que son pays ne reculerait pas sur ses droits nucléaires.

Une issue positive des négociations pourrait mener à terme à la levée des sanctions des Occidentaux contre l'Iran, dont un embargo sur ses exportations pétrolières.

Si les sanctions étaient atténuées, du pétrole brut supplémentaire d'Iran deviendrait disponible - du pétrole qui n'est pas vraiment nécessaire étant donné l'abondance de l'offre sur le marché mondial, soulignaient les analystes de Commerzbank.

jb/acd/gib

COMMERZBANK





Commenter Le pétrole bénéficie d'une hausse plus faible que prévu des stocks US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite