Menu
A+ A A-

Le pétrole termine à son plus bas depuis mai à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont terminé à leur plus bas en plus de cinq mois lundi, fragilisés par de nouvelles spéculations sur la politique monétaire américaine dans le cadre d'un marché abondamment fourni en or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a cédé 81 cents pour s'établir à 93,03 dollars, un niveau plus atteint depuis le 31 mai pour un contrat de référence.

Le président de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed) de New York, William Dudley, a affirmé en cours de séance qu'il distinguait des signes préliminaires que l'économie devenait plus vigoureuse aux Etats-Unis, signalant ainsi que la réduction du programme de rachat d'actifs de la Fed de 85 milliards de dollars par mois se rapprochait, souligne Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Ces injections ont tendance à affaiblir le dollar et à alimenter l'appétit pour les actifs à risque, deux éléments qui jouent en faveur du pétrole.

Aussi la perspective d'une diminution de ce soutien à l'économie a tiré les prix vers le bas.

Le baril de WTI est de façon plus générale pénalisé par l'abondance de l'offre aux Etats-Unis après huit semaines consécutives de hausse des réserves de brut dans le pays, qui maintient le prix du baril autour de 93 dollars.

Les stocks se sont gonflés de plus de 32 millions de barils (sur cette période) car la production continue de progresser à un très bon rythme grâce au développement des techniques d'extraction non conventionnelles, rappelle Robert Yawger. Dans ce contexte, quand on a autant de brut s'accumulant dans les tuyaux, il est difficile d'argumenter pour une hausse substantielle des cours.

Pour Gene McGillian, courtier à Tradition Energy, les cours du brut ont aussi pâti de l'annonce d'une nouvelle hausse des exportations en Arabie saoudite.

Selon la base de données JODI, qui recueille des statistiques officielles sur la production et la consommation de pétrole dans le monde, l'Arabie Saoudite a exporté 7,84 millions de barils par jour en septembre, soit le plus important volume d'exportations depuis près de huit ans.

Les investisseurs restent par ailleurs très attentifs à l'évolution des négociations du groupe des Six, ou 5+1 (Allemagne, Chine, France, Etats-Unis, Royaume-Uni et Russie), avec l'Iran, qui doivent reprendre mercredi à Genève.

Si ces discussions étaient fructueuses, cela constituerait un pas supplémentaire vers la levée de l'embargo sur les exportations de pétrole iranien, qui pourrait conduire au retour rapide d'un million de barils de pétrole sur le marché mondial.

jum/soe/rhl

MIZUHO FINANCIAL GROUP





Commenter Le pétrole termine à son plus bas depuis mai à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite