Menu
A+ A A-

Le pétrole termine à son plus bas depuis mai à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont terminé à leur plus bas en plus de cinq mois lundi, fragilisés par de nouvelles spéculations sur la politique monétaire américaine dans le cadre d'un marché abondamment fourni en or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) a cédé 81 cents pour s'établir à 93,03 dollars, un niveau plus atteint depuis le 31 mai pour un contrat de référence.

Le président de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed) de New York, William Dudley, a affirmé en cours de séance qu'il distinguait des signes préliminaires que l'économie devenait plus vigoureuse aux Etats-Unis, signalant ainsi que la réduction du programme de rachat d'actifs de la Fed de 85 milliards de dollars par mois se rapprochait, souligne Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Ces injections ont tendance à affaiblir le dollar et à alimenter l'appétit pour les actifs à risque, deux éléments qui jouent en faveur du pétrole.

Aussi la perspective d'une diminution de ce soutien à l'économie a tiré les prix vers le bas.

Le baril de WTI est de façon plus générale pénalisé par l'abondance de l'offre aux Etats-Unis après huit semaines consécutives de hausse des réserves de brut dans le pays, qui maintient le prix du baril autour de 93 dollars.

Les stocks se sont gonflés de plus de 32 millions de barils (sur cette période) car la production continue de progresser à un très bon rythme grâce au développement des techniques d'extraction non conventionnelles, rappelle Robert Yawger. Dans ce contexte, quand on a autant de brut s'accumulant dans les tuyaux, il est difficile d'argumenter pour une hausse substantielle des cours.

Pour Gene McGillian, courtier à Tradition Energy, les cours du brut ont aussi pâti de l'annonce d'une nouvelle hausse des exportations en Arabie saoudite.

Selon la base de données JODI, qui recueille des statistiques officielles sur la production et la consommation de pétrole dans le monde, l'Arabie Saoudite a exporté 7,84 millions de barils par jour en septembre, soit le plus important volume d'exportations depuis près de huit ans.

Les investisseurs restent par ailleurs très attentifs à l'évolution des négociations du groupe des Six, ou 5+1 (Allemagne, Chine, France, Etats-Unis, Royaume-Uni et Russie), avec l'Iran, qui doivent reprendre mercredi à Genève.

Si ces discussions étaient fructueuses, cela constituerait un pas supplémentaire vers la levée de l'embargo sur les exportations de pétrole iranien, qui pourrait conduire au retour rapide d'un million de barils de pétrole sur le marché mondial.

jum/soe/rhl

MIZUHO FINANCIAL GROUP





Commenter Le pétrole termine à son plus bas depuis mai à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite