Menu
A+ A A-

Le brut se replie légèrement à New York, le Moyen-Orient reste surveillé

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole se sont légèrement repliés vendredi à New York au terme d'une séance hésitante alors que les investisseurs surveillaient la situation au Moyen-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 105,40 dollars, en recul de 20 cents par rapport à la veille.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 13 cents à 115,59 dollars.

"Les prix font du surplace avant le week-end, se maintenant à leurs niveaux (élevés). Ils sont en hausse sur la semaine, pris dans des forces opposées", a observé Matt Smith, de Summit Energy.

D'un côté, le marché continuait de surveiller le Japon, où la situation restait "imprévisible" à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, retardant la reconstruction du pays.

Autre facteur négatif faisant craindre pour la demande en pétrole, la zone euro était confrontée à de nouvelles menaces face à un possible plan de sauvetage au Portugal en difficulté.

A l'opposé, la persistance des troubles au Moyen-Orient continuait de soutenir le marché pétrolier.

Le baril à New York est resté à quelques encablures de son plus haut de la semaine (106,69 dollars) et non loin du pic atteint début mars (106,95 dollars, un plus haut depuis 2008).

"Les investisseurs ont déjà pris en compte dans une large mesure dans les prix les pénuries de production au Libye, et maintenant tout développement supplémentaire au Moyen-Orient va doper les prix", a expliqué Matt Smith.

"Mais comme pour le moment il s'agit simplement de troubles, on voit simplement les prix se maintenir à plus de 105 dollars", a ajouté l'analyste.

Des manifestations violentes se sont étendues vendredi à toute la Syrie, où plusieurs manifestants ont été tués par des tirs près de Deraa (sud), et en Jordanie un manifestant pro-réforme a été tué, le premier dans ce pays. Au Yémen, le président contesté Ali Abdallah Saleh s'est dit prêt à "résister" après l'échec de tractations avec un général dissident.

L'actualité soutenant le marché "est la même depuis quelques jours, le marché adopte un mode d'attente", a abondé Tom Bentz, de BNP Paribas.

En Libye, les rebelles, avec l'aide des interventions de la coalition internationale, semblaient resserrer leur étau sur la ville stratégique d'Adjdabiya (Est).

"Le chemin vers la stabilité pour la Libye est flou actuellement, et pour cette raison les prévisions de production de pétrole sont minimes pour 2011", ont affirmé de leur côté les analystes de JPMorgan, qui ont relevé leur objectif de prix pour le deuxième trimestre de l'année, à 118 dollars le baril.

Par ailleurs, plusieurs raffineries ont rouvert au Japon, facteur potentiel de soutien pour les prix.

"Une capacité de raffinage d'environ 700'000 barils par jour revient sur le marché, même si une capacité d'environ 600'000 barils par jour reste hors service. Une partie de cette source de demande en pétrole brut va commencer à revenir à un moment donné", a noté Tom Bentz.

rp

(AWP/28 mars 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie légèrement à New York, le Moyen-Orient reste surveillé


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite