Menu
A+ A A-

Asie: le brut rebondit grâce à des achats à bon compte

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole rebondissait mercredi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte au lendemain d'une dégringolade des cours due à l'abondance de brut aux États-Unis et la perspective d'un apaisement avec l'Iran.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre prenait 16 cents, à 93,20 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance s'appréciait de 19 cents, à 106 dollars.

Les investisseurs ont "vivement réagi" mardi à la perspective de voir encore gonfler l'offre de brut sur le marché mondial face à une demande en berne, en particulier aux États-Unis où les stocks s'accumulent, souligne David Lennox de Fat Prophets.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé que les États-Unis deviendraient le premier producteur mondial de pétrole dès 2015 grâce à l'essor de la production de pétrole non conventionnel (pétrole de schiste et pétrole de réservoir compact).

Les États-Unis, actuellement troisième producteur mondial derrière l'Arabie Saoudite et la Russie, produisent en ce moment près de 8 millions de barils par jour, près de 50% de plus qu'il y a cinq ans.

Or le Département américain à l'Énergie (DoE) devait faire état jeudi d'une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis qui ont déjà augmenté de 29,8 millions de barils depuis mi-septembre.

"On a toujours su que les États-Unis deviendraient auto-suffisants mais l'échéance avancée par l'AIE (2015 au lieu de 2017, ndlr) a surpris les courtiers", selon M. Lennox.

Parallèlement, le dernier rapport de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a montré que le marché mondial était déjà très bien approvisionné et les embellies géopolitiques --encore fragiles-- au Moyen-Orient contribuent aux pressions baissières sur l'or noir.

L'Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) ne sont pas parvenus à un terrain d'entente ce weekend mais les contacts progressent.

Mardi, le prix du baril de pétrole coté à New York était tombé à son plus bas niveau en plus de cinq mois. Le WTI avait en effet lâché 2,10 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour clôturer à 93,04 dollars.

A Londres, le Brent avait terminé à 105,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 59 cents par rapport à la clôture de lundi.

afp/fah



(AWP / 13.11.2013 06h32)


Commenter Asie: le brut rebondit grâce à des achats à bon compte


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite