Menu
RSS
A+ A A-

AIE: les États-Unis deviendront le premier producteur dès 2015

prix-du-petrole Londres Londres : Les États-Unis deviendront le premier producteur mondial de pétrole dès 2015 mais ne le resteront qu'une dizaine d'années, a estimé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"En 2015, nous estimons que les États-Unis seront le plus grand producteur de pétrole au monde", a annoncé Fatih Birol, chef économiste de l'AIE lors de la présentation de l'édition 2013 du World Energy Outlook à Londres.

L'AIE avait prédit l'année dernière que ce bouleversement dû à l'essor de la production de pétrole non conventionnel (pétrole de schiste et pétrole de réservoir compact) aurait lieu en 2017.

Les États-Unis, actuellement troisième producteur mondial derrière l'Arabie Saoudite et la Russie, produisent en ce moment près de 8 millions de barils par jour, près de 50% de plus qu'il y a cinq ans.

Selon l'AIE, la production pétrolière des États-Unis devrait atteindre environ 11 millions de barils par jour en 2015. C'est un peu moins que la prévision de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), qui table sur 13 millions de barils par jour en 2014.

"Mais c'est seulement le premier chapitre de l'histoire", a prévenu Fatih Barol, estimant qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que cette augmentation de la production de pétrole non conventionnel dure.

"Nous ne croyons pas que cette tendance continuera après les années 2020. Elle atteindra un plateau puis déclinera à cause de la taille limitée des ressources", a-t-il expliqué.

Les États-Unis ne resteraient donc premier producteur mondial de pétrole qu'une dizaine d'années selon l'AIE.

"Après ça, nous aurons besoin d'une augmentation substantielle de la production de pétrole du Moyen-Orient afin de subvenir à la croissance de la demande de pétrole. C'est le deuxième chapitre de l'histoire", a ajouté l'économiste en chef de l'AIE.

"Le pétrole du Moyen-Orient est crucial (...) et si certains envoient un mauvais signal en disant aux producteurs du Moyen-Orient que nous n'avons pas besoin de leur pétrole, les investissements dans cette partie du monde n'auront pas lieu", a-t-il encore souligné.

afp/jq



(AWP / 12.11.2013 16h08)



Commenter AIE: les États-Unis deviendront le premier producteur dès 2015

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite