Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, fragilisé par un rebond du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole new-yorkais s'affichaient en baisse à l'ouverture jeudi, fragilisés par un net regain de vigueur du dollar après de bons indicateurs américains et l'annonce par la Banque centrale européenne de l'abaissement de son taux directeur.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre lâchait 39 cents, à 94,41 dollars.

Le prix du baril avait nettement grimpé mercredi, de 1,43 dollar, et après ce mouvement on observe une légère correction, selon Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Il est fortement aidé en cela par un fort renchérissement du dollar, qui rend moins attractif le baril coté dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises, ajoute le spécialiste.Le billet vert a d'une part été renforcé face à un euro tombé jeudi à son plus bas niveau depuis mi-septembre après l'annonce d'une baisse surprise du principal taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE) à 0,25%.

Certains cambistes avaient anticipé une intervention dès jeudi de la BCE depuis la publication d'un ralentissement marqué de l'inflation en octobre, à un plus bas depuis fin 2009, qui a alimenté des craintes de déflation en zone euro, mais dans l'ensemble les observateurs s'attendaient à ce que l'institution reste prudente et immobile en novembre.

Parallèlement les autorités américaines ont fait part de bonnes nouvelles sur la santé de l'économie du pays, participant ainsi à la performance du dollar.

Le produit intérieur Brut (PIB) a d'une part progressé plus que prévu au troisième trimestre, tirée par la consommation et les investissements privés: il a crû de 2,8% de juillet en septembre en rythme annualisé, marquant une amélioration par rapport aux 2,5% enregistrés au deuxième trimestre et aux 1,1% relevés sur les trois premiers mois de l'année.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont d'autre part reculé aux Etats-Unis pour la quatrième semaine consécutive la semaine dernière, de 2,6% alors que les analystes tablaient sur un recul moins marqué de 1,5%.

Le marché continuait par ailleurs à digérer les chiffres du département américain de l'Energie sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis publiés mercredi.

L'annonce d'un fort recul des réserves de produits raffinés (produits distillés et essence)a contribué la veille au rebond du prix du baril de WTI. Mais l'offre de brut reste abondante et cela devrait continuer à faire pression sur les prix, estime Phil Flynn de Price Futures Group.

Les réserves de brut ont de fait une nouvelle fois augmenté la semaine dernière dans le pays pour la septième semaine consécutive: elles ont grimpé de près de 30 millions de dollars depuis mi-septembre.





Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, fragilisé par un rebond du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite