Menu
A+ A A-

Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un contexte marqué par une offre abondante après une forte hausse des stocks de brut aux États-Unis, et malgré la baisse des exportations libyennes.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 109,67 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en léger recul de 19 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 15 cents, à 96,92 USD.

La semaine dernière, les stocks de brut aux États-Unis ont fortement augmenté pour la sixième semaine consécutive, "atteignant leur plus haut niveau depuis fin juin et annulant ainsi presque entièrement le déstockage observé durant l'été", soulignaient les analystes de Commerzbank.

Le Département américain à l'Énergie (DoE) a en effet annoncé mercredi que les stocks de brut avaient augmenté de 4,1 millions de barils lors de la semaine terminée le 25 octobre, ce qui porte leur hausse à plus de 28 millions de barils en six semaines.

"Les stocks ont progressé malgré l'accélération de l'activité des raffineries et une baisse des importations de pétrole, ce qui montre que la demande des raffineries est encore trop basse pour absorber l'offre abondante", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Entre la demande estivale d'essence, lors de la période des grands déplacements, et la demande hivernale pour le chauffage, l'automne est généralement une période où la demande est moindre et où les stocks pétroliers augmentent.

Le WTI grappillait tout de même quelques cents, après être tombé sous la barre des 97 USD le baril la veille, bénéficiant d'achats à bon compte.

De son côté, le brut londonien n'était plus soutenu par les problèmes affectant les exportations pétrolières en Libye.

"Même si la production libyenne reste proche de zéro, l'offre mondiale est toujours abondante et la demande saisonnière des raffineries est faible", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

"La Libye exporte actuellement 150'000 à 200'000 barils par jour, ce qui est plus que ces derniers jours, mais bien en dessous du niveau normal d'exportation de 1,25 million de barils par jour", ajoutait-on chez Commerzbank.

Depuis cet été, divers mouvements de protestations et des grèves freinent périodiquement la production et les exportations de brut en Libye.

afp/jh



(AWP / 31.10.2013 12h38)


Commenter Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite