Menu
A+ A A-

Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole divergeaient vendredi en fin d'échanges européens, le baril londonien cédant du terrain dans un environnement d'offre abondante, tandis que le brut new-yorkais reprenait des couleurs après un début de semaine en forte baisse.

Vers 15H45 GMT (17H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 106,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 37 cents par rapport à la clôture de jeudi - après être tombé vers 08H30 GMT, à 106,52 dollars, son plus bas depuis le 9 août.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 43 cents, à 97,54 dollars.

Le Brent "rattrape enfin le WTI, à cause d'une offre plutôt confortable de ce côté de l'Atlantique", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Le brut londonien avait bien résisté en début de semaine, alors que le WTI plongeait à des plus bas en quatre mois en raison d'une offre abondante et de la demande en berne aux États-Unis.

Mais le WTI a finalement terminé en petite hausse de 25 cents jeudi (à 97,11 dollars), aidé par un regain d'appétit pour le risque et des achats à bon compte, tandis que le Brent cédait 81 cents (à 106,99 dollars).

"Les fondamentaux soutiennent peu (le Brent), étant donné un réduction de la demande des raffineries et d'amples approvisionnements", ajoutait M. Kryuchenkov.

"Le Brent est maintenu au dessus des 100 dollars en raison de perturbations d'approvisionnement mais l'Irak et le Soudan vont bientôt produire bien plus et l'Iran pourrait rentrer dans le rang d'ici à la fin de l'année 2014", détaillait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Market, qui pointe également la hausse de la production en mer du Nord.

Les Occidentaux, qui soupçonnent le programme nucléaire de l'Iran d'avoir un volet militaire, ont récemment repris les négociations avec Téhéran. Si elles étaient couronnées de succès, les sanctions contre l'Iran, dont un embargo sur les exportations pétrolières, pourraient être levées.

De son côté, le WTI était soutenu par l'augmentation des commandes de biens durables aux États-Unis.

Le département du Commerce a en effet annoncé vendredi que les commandes de biens durables avaient progressé plus fortement que prévu en septembre aux Etats-Unis, grimpant de 3,7% par rapport à août, ce qui soutient le prix du brut selon John Kilduff, spécialiste du marché de l'énergie à Again Capital.

Par contre, le moral des ménages américains a reculé en octobre pour le troisième mois consécutif, et de façon plus marquée qu'annoncé initialement, selon l'estimation finale publiée vendredi par l'Université du Michigan.

afp/cha



(AWP / 25.10.2013 18h15)


Commenter Le brut hésite dans un contexte d'offre abondante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite