Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, miné par des craintes sur la demande

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole reculaient à l'ouverture à New York, poursuivant leur descente après trois séances de baisse alors que les investisseurs s'inquiètent de la vigueur de l'économie américaine.

Vers 13H20 GMT (15h20 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre lâchait 77 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 96,09 dollars.

"Les acteurs du marché continuent à observer l'économie américaine et à se demander d'où va venir la demande en énergie", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"Les créations d'emplois notamment semblent stagner, ce qui va se traduire par une moindre demande pour l'essence et les produits pétroliers car les gens se déplacent moins", relève-t-il.

Le département du Travail a de fait indiqué avant l'ouverture du marché que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient reculé aux Etats-Unis pour la deuxième semaine consécutive, mais moins qu'attendu par les analystes.

Autre signal négatif pour la première puissance économique mondiale: le déficit commercial du pays s'est légèrement aggravé en août sous l'effet d'un repli des exportations.

Dans ce contexte, après avoir pourtant perdu près de quatre dollars en trois jours, "le cours du brut ne parvient pas à se reprendre même avec des chiffres encourageants sur l'activité manufacturière chinoise", souligne Matt Smith de Schneider Electric.

Témoignant d'une poursuite du regain d'activité enregistré au troisième trimestre, la production manufacturière a en effet nettement accéléré en octobre en Chine, à son plus fort rythme depuis sept mois. Un signe de bon augure pour la consommation énergétique chez le géant asiatique.

Mais outre les craintes sur la faiblesse de la demande aux Etats-Unis, les cours du WTI sont minés par l'abondance de l'offre dans le pays, alors que "les réserves de brut à Cushing (en Oklahoma où est stocké le pétrole servant de référence au WTI, ndlr) sont reparties à la hausse" et que "la production est à son plus haut niveau depuis plusieurs décennies", remarque Matt Smith.

Dans son rapport hebdomadaire sur les produits pétroliers, le département américain de l'Energie a en effet indiqué mercredi que les Etats-Unis avaient extrait la semaine dernière quelque 7,896 millions de barils par jour la semaine dernière, un niveau record depuis mars 1989.

afp/fah



(AWP / 24.10.2013 15h51)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

dimanche 12 août 2018 à 17:07

Irak: le ministère du Pétrole va financer un pont pour désen…

Bagdad: Le ministère irakien du Pétrole a annoncé dimanche la construction d'un pont enjambant la rivière de Bassora pour faciliter la circulation...

dimanche 12 août 2018 à 11:56

La mer Caspienne, riche en hydrocarbures et en caviar

Aktaou (kazakhstan): Les dirigeants de de l'Azerbaïdjan, de l'Iran, du Kazakhstan, de la Russie et du Turkménistan se rassemblent dimanche dans la...

vendredi 10 août 2018 à 23:59

Venezuela: saisie d'actions Citgo, PDVSA fait appel

Washington: La compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA a fait appel vendredi d'une décision du tribunal américain qui autoriserait une société minière canadienne à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite