Menu
A+ A A-

Le brut progresse, porté par un accord sur la dette au Sénat américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient mercredi en fin d'échanges européens, portés par l'accord sur la dette au Sénat américain qui laissait entrevoir une sortie de crise aux États-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 110,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 96 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,36 dollar, à 102,57 dollars.

Les sénateurs américains sont parvenus à un accord de sortie de crise, à quelques heures de l'échéance du relèvement du plafond de la dette, ont annoncé mercredi des élus républicains.

Les sénateurs du parti conservateur se réunissaient en fin de matinée pour entériner les termes de cet accord, négocié par leur chef de file Mitch McConnell et le dirigeant de la majorité démocrate, Harry Reid, ont précisé ces élus.

Mais l'incertitude régnait encore en fin de matinée sur le cheminement d'un projet de loi au Congrès. Ses deux chambres doivent adopter un tel texte dans les mêmes termes avant qu'il parvienne pour promulgation au président Barack Obama.

"Aucune décision n'a été prise sur quand ou comment un possible accord au Sénat pourrait être soumis à un vote à la Chambre", a expliqué Michael Steel, un porte-parole du président républicain de cette assemblée, John Boehner.

Sans cet accord in extremis, la première économie mondiale va entrer dans une zone aussi inédite que dangereuse à minuit mercredi soir, heure locale (04H00 GMT jeudi): le Trésor américain ne sera plus autorisé à emprunter et ne pourra plus compter que sur des réserves déclinantes.

Par ailleurs, les investisseurs surveillaient de près l'avancée des négociations sur le programme nucléaire iranien, qui pourraient, si elles étaient couronnées de succès, mener à la levée des sanctions occidentales contre Téhéran (dont un embargo sur les exportations pétrolières).

L'Iran et le groupe des 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) achevaient mercredi deux jours de discussions sur le programme nucléaire iranien, que les Occidentaux soupçonnent d'avoir un volet militaire.

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton a estimé que les discussions de Genève avaient été "substantielles et tournées vers l'avenir". "Ce fut une réunion très intense et importante", a-t-elle dit.

Une prochaine réunion sur le programme nucléaire iranien se tiendra à Genève les 7 et 8 novembre, selon la déclaration finale rendue publique mercredi.

"Si l'Iran fait un retour complet sur le marché pétrolier, certains membres de l'OPEC (Organisation des pays exportateurs de pétrole) vont devoir réduire leur production pour éviter une chute significative du prix du pétrole", prévenait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Plusieurs analystes estiment en effet que la levée des sanctions contre l'Iran permettrait le retour rapide d'un million de barils de pétrole sur le marché mondial.

Enfin, en l'absence des statistiques hebdomadaires du département américain à l'Energie (DoE) sur les stocks pétroliers du pays, les investisseurs se tourneront vers les données de la fédération professionnelle API, attendues mercredi à 20H30 GMT.

afp/rp



(AWP / 16.10.2013 18h46)


Commenter Le brut progresse, porté par un accord sur la dette au Sénat américain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite