Menu
A+ A A-

Les Emirats sur les rails pour pomper 3,5 mbj en 2017 (ministre)

prix-du-petrole Daegu Daegu : Le ministre de l'Energie des Emirats Arabes Unis, Suhail al-Mazrouei, s'est dit lundi confiant dans la capacité de son pays à augmenter d'un tiers en quatre ans sa production de pétrole, dans un entretien à l'AFP.

"Nous sommes confiants et nos projets sont dans les temps", a déclaré à l'AFP le ministre, en marge du Congrès mondial de l'énergie qui se tient jusqu'à jeudi à Daegu, en Corée du Sud.

Le pays, qui dit produire actuellement autour de 2,9 millions de barils par jours (mbj) - les derniers chiffres de l'Agence internationale de l'énergie s'élevant eux à 2,77 mbj - a pour objectif officiel d'atteindre 3 millions et demi de barils par jour en 2017.

Des informations de presse ont semé le doute il y a quelques mois sur la capacité du pays à remplir cet objectif, en raison notamment de l'incertitude entourant le processus de renouvellement de l'Adco, une importante concession pétrolière terrestre pour l'instant partagée entre la compagnie pétrolière publique des Emirats, l'Adnoc, et cinq compagnies pétrolières internationales (Shell, BP, Total, ExxonMobil et Partex).

"Il y a eu une confusion entre l'appel d'offres pour la concession terrestre, et les projets de production en mer, ces derniers sont signés et en cours et ils ne seront aucunement affectés par l'appel d'offres terrestre", a précisé le ministre.

La concession Adco, qui expire l'an prochain, représente à elle seule plus de la moitié de la production de pétrole du pays et le gouvernement espère, en remettant en concurrence les compagnies qui la coexploitent, gonfler encore sa production.

"Le but (de cet appel d'offres) est de maximiser nos réserves, et d'optimiser notre développement technologique", en impliquant plus de compagnies internationales, et "l'Adco a déjà pour projet d'augmenter sa production de 1,5 million à 1,8 million de barils par jour", a rappelé M. al-Mazrouei.

afp/cha



(AWP / 14.10.2013 10h00)


Le pétrole aux Emirats arabes unis

Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

mardi 13 novembre 2018

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

lundi 12 novembre 2018

La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

dimanche 11 novembre 2018

Pas encore de consensus entre producteurs pour réduire la pr…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré dimanche qu'il n'y avait "pas encore de consensus...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite