Menu
A+ A A-

Asie: en baisse, en attendant les discussions aux USA (101,76)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole s'affichaient en baisse lundi matin en Asie, inquiets des perspectives d'un premier défaut de paiement de l'histoire des Etats-Unis si Washington ne parvient pas à un accord d'ici jeudi.

Le baril de référence coté à New York pour livraison en novembre était en baisse de 26 cents, à 101,76 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison également en novembre, accusait un repli de 20 cents, à 111,08 dollars.

"Alors qu'il ne reste plus que trois jours (pleins) avant que les Etats-Unis franchissent l'échéance pour leur plafond de la dette, les progrès au Capitole semblent quasiment réduits à zéro", constate Desmond Chua, analyste chez CMC Markets à Singapour, dans une note.

"La balle est à présent dans le camp des sénateurs et les opérateurs espèrent que les Républicains les moins conservateurs soutiendront une élévation du plafond de la dette, sans contre-partie", a-t-il ajouté.

Le président américain Barack Obama et les élus du Congrès doivent forger un compromis budgétaire d'ici jeudi pour écarter la menace du premier défaut de paiement de l'histoire des Etats-Unis.

Au-delà du 17 octobre, le Trésor américain a prévenu qu'il ne pourrait plus emprunter et risquait de ne pouvoir assurer tous ses paiements. Une loi d'une page, votée par le Congrès américain, suffirait à relever ce que les Américains appellent le "plafond de la dette".

Le sort du dollar, monnaie de réserve mondiale, et celui des bons du Trésor, placements réputés les plus sûrs de la planète, dépendent des discussions entre quelques hommes du Congrès, et plus particulièrement du Sénat, où des négociations pour l'instant infructueuses ont commencé samedi entre républicains et démocrates.

Tous conviennent qu'un défaut de paiement serait catastrophique.

Vendredi, les cours du pétrole avaient fini en baisse, sous l'effet d'une offre mondiale revue à la hausse.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre avait clôturé en baisse de 99 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 102,02 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre avait clôturé à 111,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en déclin de 52 cents.

afp/mm



(AWP / 14.10.2013 06h32)


Commenter Asie: en baisse, en attendant les discussions aux USA (101,76)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite