Menu
A+ A A-

Le brut s'envole avec l'espoir d'une sortie de crise budgétaire aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient fortement jeudi en fin d'échanges européens, portés par un regain des tensions en Libye et l'espoir d'une résolution de la crise budgétaire aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 111,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,51 dollars par rapport à la clôture de mercredi - après être monté vers 15H30 GMT à 111,66 dollars, un plus haut depuis mi-septembre.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,57 dollar, à 103,18 dollars.

Les prix du pétrole bénéficiaient tout particulièrement d'un espoir de sortie de crise aux États-Unis, où l'État fédéral est paralysé depuis bientôt deux semaines faute d'accord au Congrès sur le budget.

Le président républicain de la Chambre des représentants américaine, John Boehner, a en effet proposé jeudi un relèvement du plafond de la dette "temporaire" afin d'éviter un éventuel défaut de paiement des États-Unis d'ici au 17 octobre.

A l'issue d'une réunion de groupe tenue à huis clos, John Boehner a annoncé à la presse que la Chambre voterait prochainement sur une extension temporaire du plafond tout en appelant les démocrates à une négociation générale sur le budget et les dépenses publiques.

Par ailleurs, le Brent était soutenu jeudi par l'enlèvement de quelques heures du Premier ministre libyen Ali Zeidan par un groupe d'ex-rebelles affirmant agir sur ordre du parquet.

"Même si M. Zeidan a maintenant été libéré, les prix du Brent sont restés élevés car les opérateurs de marchés craignent que cela n'encourage des hommes armés à s'emparer de nouveau des infrastructures pétrolières libyennes clés, ce qui ferait chuter la production", expliquait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Cet enlèvement met en évidence l'impuissance de l'État face à de multiples groupes armés, pourtant censés opérer sous les ordres des autorités libyennes.

Ces derniers mois, la production pétrolière de la Libye a été très affectée par des grèves et diverses protestations sur les lieux de production et d'exportation d'or noir.

Le Brent est particulièrement touché par tout ce qui concerne la Libye, ce pays alimentant principalement le marché européen.

afp/rp



(AWP / 10.10.2013 18h30)


Commenter Le brut s'envole avec l'espoir d'une sortie de crise budgétaire aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite