Menu
A+ A A-

le brut en baisse à New York, sous pression des stocks américains

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York partaient à la baisse jeudi au début des échanges, après une ouverture en légère hausse, toujours sous pression en raison de la hausse surprise des stocks américains annoncée la veille.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 20 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 101,41 dollars.

"Le brut hésite entre territoire positif et négatif ce matin", observait Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

"Malgré une hausse des tensions au Moyen-Orient, il reste en réalité sous pression à cause de la forte hausse des stocks aux Etats-Unis. Le bond de 6,8 millions de barils a changé la donne, surtout en période creuse pour la consommation", estimait l'expert.

Le Département américain de l'Energie a annoncé mercredi que les réserves de brut avaient progressé de 6,8 millions de baril aux Etats-Unis la semaine dernière, soit près de cinq fois plus que ce à quoi s'attendaient les analystes.

Cette progression est perçue comme de mauvais augure pour la demande énergétique des États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir. "Nous sommes dans la période creuse jusqu'à la fin du mois, quand les besoins en chauffage vont commencer à se faire sentir sur la demande", soulignait M. Yawger.

Toutefois, la baisse des prix de l'or noir était contenue par "un rebond sur les marchés actions lié à l'espoir d'un accord (budgétaire) à Washington et les troubles politiques en Libye", remarquait Phil Flynn, de Price Futures Group l'expert.

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été enlevé jeudi par une brigade d'ex-rebelles, avant d'être finalement libéré quelques heures plus tard.

La production pétrolière de la Libye est régulièrement menacée ces derniers mois par des grèves et diverses protestations sur les lieux de production et d'exportation d'or noir.

Aux Etats-Unis, face à l'impasse budgétaire persistante qui a entraîné la fermeture partielle des services publics depuis plus d'une semaine, le président Barack Obama a commencé la veille à recevoir des parlementaires américains pour tenter de parvenir à un consensus.

"Mais le fait que des centaines de milliers de fonctionnaires ne se déplacent plus pour aller au travail pèse toujours sur la demande et sur le prix", notait Robert Yawger.

afp/rp



(AWP / 10.10.2013 15h46)


Commenter le brut en baisse à New York, sous pression des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite