Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, prudent en attendant les stocks

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York évoluaient en légère baisse mercredi à New York, les investisseurs restant prudents alors que l'impasse budgétaire perdure à Washington et avant les chiffres sur les stocks américains.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 80 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et s'échangeait à 102,69 dollars.

Le marché du pétrole "surveillera aujourd'hui deux choses: le rapport sur les stocks de produits pétroliers et tout signe de vie intelligente à Washington ou ailleurs", relève Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le département américain de l'Energie dévoilera en effet ses chiffres à 14H30 GMT et selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient avoir augmenté de 1,4 million de barils lors de la semaine achevée le 4 octobre.

La semaine dernière, le DoE avait déjà fait part d'une hausse plus forte que prévu des réserves de brut, de 5,5 millions de barils.

Or une progression des stocks pétroliers américains est généralement perçue comme de mauvais augure pour la demande énergétique des États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Les stocks d'essence sont eux attendus en hausse de 600.000 barils. "Avec la fermeture partielle des services publics, de nombreux fonctionnaires ne vont pas au travail en voiture et la demande devrait avoir été affectée", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

De plus, nombre de raffineries sont en pleine période de maintenance, ce qui fait baisser leur consommation de brut et leur production.

Les analystes anticipent par ailleurs que les réserves de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) vont baisser de 1,2 million de barils.

Les investisseurs restent par ailleurs aux aguets sur la situation à Washington, plus d'une semaine après le début d'une paralysie partielle de l'Etat fédéral et à quelques jours d'un possible défaut des Etats-Unis.

Le président Barack Obama a appelé mardi ses adversaires républicains à voter un budget et un relèvement du plafond de la dette pour écarter "la menace" sur l'économie d'un blocage.

Il s'est aussi dit disposé, une fois les votes sur le budget et la dette acquis, à négocier sur les dépenses de l'Etat. Mais les républicains campent sur leurs positions et exigent toujours que l'exécutif fasse des concession avant de procéder à des votes.

afp/rp



(AWP / 09.10.2013 15h34)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, prudent en attendant les stocks


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite