Menu
A+ A A-

Le brut recule, toujours plombé par la crise budgétaire américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, après le passage sans dommage d'une tempête sur le golfe du Mexique et dans un marché toujours préoccupé par la crise budgétaire aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 109,42 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 4 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 58 cents, à 103,26 USD.

"Après les gains enregistrés vendredi, les prix du brut se sont retournés (lundi) avec la diminution des inquiétudes sur la tempête tropicale Karen et la reprise de la production dans le Golfe du Mexique", expliquait Michael Hewson, chez CMC Markets.

Les acteurs du marché s'étaient inquiétés en fin de semaine dernière des conséquences que pouvait avoir le passage de la tempête Karen sur certaines zones importantes de raffinage et de production dans le sud des Etats-Unis, faisant grimper le prix du baril.

Mais Karen a perdu de sa vigueur dès samedi soir et "même si la production de brut dans le golfe du Mexique va s'en ressentir un peu", plusieurs entreprises ayant décidé d'évacuer par précaution leurs installations pétrolières, "cela n'aura qu'un impact de court terme", soulignait Phil Flynn de Price Futures Group.

"Entre le retour de la production (pétrolière) et les inquiétudes sur la croissance américaine au quatrième trimestre en raison de l'actuelle fermeture de l'Etat fédéral, nous voyons les prix (du pétrole) reculer", ajoutait Michael Hewson.

Faute d'accord du Congrès américain sur le budget, la fermeture partielle des services publics aux Etats-Unis se poursuit pour la deuxième semaine consécutive ce lundi.

Les investisseurs craignent l'impact de cette paralysie sur la croissance de la première économie mondiale, qui est aussi la première consommatrice d'or noir.

"Le manque de progrès sur le budget au cours du weekend a conduit les investisseurs à réduire de plus en plus leurs positions sur les actifs à risque tels que les actions et le pétrole", notait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

De plus, une autre échéance approche aux Etats-Unis, celle du relèvement du plafond de la dette, que le Congrès est censé approuver avant le 17 octobre.

La Maison Blanche a mis en garde lundi contre un scénario "terrible" dans lequel la première économie mondiale ne pourrait plus honorer ses créances à l'échéance du 17 octobre, date après laquelle le Trésor a prévenu qu'il aurait épuisé ses mesures palliatives.

afp/jh



(AWP / 07.10.2013 18h45)


Commenter Le brut recule, toujours plombé par la crise budgétaire américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite