Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, plombé par la menace budgétaire américaine

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York a ouvert en nette baisse lundi, étant sous pression à quelques heures de l'échéance limite pour trouver un accord budgétaire à Washington sans lequel une grande part des services publics américains devront fermer.

Vers 13H30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 1,45 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 101,42 dollars.

"Le pétrole est sous pression sur tous les fronts", note Robert Yawger, à Mizuho Securities USA: "les problèmes budgétaires à Washington, le rapprochement entre les Etats-Unis et l'Iran et la poursuite des progrès faits sur la Syrie, l'instabilité du gouvernement en Italie, et un indicateur moins bon que prévu en Chine", résume-t-il.

Principal facteur de baisse, l'impasse politique qui a lieu à Washington autour du renouvellement des crédits pour pouvoir continuer à financer l'Etat fédéral menace de voir quelque 800.000 fonctionnaires mis au chômage technique dès mardi, faute d'un accord trouvé lundi avant minuit.

"Une fermeture partielle des services de l'Etat pourrait grever la croissance américaine de 1,4% au prochain trimestre, ce qui affecterait la demande et notamment celle en énergie", note Robert Yawger.

"Au même moment, l'Italie prend soin de ne pas se voir voler la vedette par le cirque politique américain en créant le sien", note Matt Smith, de Schneider Electric, précisant que l'Italie, avec "un gouvernement au bord de s'effondrer", est "la neuvième économie mondiale".

Après la décision de Silvio Berlusconi de retirer ses ministres du gouvernement ce week-end, le président du Conseil italien Enrico Letta a annoncé qu'il poserait la question de confiance au Parlement mercredi. L'ex-chef de gouvernement jouait ainsi de son influence alors qu'il fait face à un vote au Sénat le 4 octobre qui, s'il s'avérait défavorable, signerait sa déchéance parlementaire.

Ces soucis éclipsaient une situation apaisée au Moyen-Orient. "Après que les Nations unies ont voté une résolution sur les armes chimiques en Syrie et que le président des Etats-Unis a parlé au président iranien, le risque est entièrement politique", affirmait Phil Flynn, de Price Futures Group.

Une résolution a été adoptée vendredi au Conseil de sécurité ordonnant au régime de Bachar al-Assad de détruire la totalité de ses stocks d'armes chimiques d'ici la mi-2014.

Autre espoir de progrès diplomatique, le nouveau président iranien Hassan Rohani, principal allié de la Syrie dans la région, a parlé au téléphone avec le président américain Barack Obama vendredi, un contact sans précédent entre les deux pays depuis 1979.

Le Moyen-Orient étant à l'origine de 35% des exportations mondiales d'or noir, de telles avancées ont permis de relâcher les tensions sur l'offre de brut.

Du côté de la demande en revanche, "un indicateur industriel en Chine s'est affiché en dessous des attentes", indiquait Matt Smith. La production manufacturière chinoise s'est accrue en septembre, mais très légèrement.

afp/cha



(AWP / 30.09.2013 16h31)



Commenter Le brut en baisse à New York, plombé par la menace budgétaire américaine

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite