Menu
A+ A A-

Le brut en baisse, dans l'attente d'une résolution sur la Syrie

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le prix du baril de pétrole coté à New York a terminé en légère baisse vendredi, les investisseurs restant prudents avant l'issue des négociations au Conseil de sécurité de l'ONU concernant une résolution sur la Syrie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a perdu 16 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 102,87 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 108,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 0,58 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Les cours du WTI ont hésité tout au long de la séance, mais "globalement les fondamentaux sont plutôt en faveur de liquidations de contrats au moment où des avancées diplomatiques, à la fois sur les armes chimiques en Syrie et sur le programme nucléaire iranien, réduisent les chances de perturbations de l'offre de pétrole", commente Timothy Evans, de la banque Citi.

Les intervenants sur le marché s'étaient inquiétés récemment qu'une intervention militaire en Syrie déborde au-delà de ce petit pays producteur d'or noir et perturbe l'ensemble de la région du Moyen-Orient, à l'origine de 35% des exportations de pétrole dans le monde.

Un projet de résolution encadrant la destruction des armes chimiques syriennes a pu être mis sur la table grâce au ralliement de la Russie au Conseil de sécurité des Nations unies. Il prévoit la possibilité de prononcer des sanctions à l'encontre du régime Assad si le plan de désarmement chimique n'est pas respecté.

Elle pourrait être adoptée tard dans la nuit de vendredi, si l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) donne entre temps son feu vert au plan de démantèlement mis au point le 14 septembre à Genève par les Russes et les Américains.

"Le marché a regardé à court terme aujourd'hui, focalisé sur l'issue des négociations sur cette résolution", explique Daniel Flynn, de Price Futures Group.

"Le texte final n'est pas encore là et les investisseurs partent en week-end sans prendre de risque, au cas où quelque chose coincerait", poursuit l'expert.

En raison de cette prudence, les échanges étaient limités, "dans une ambiance assez feutrée", selon Matt Smith, de Schneider Electric, et les mouvements s'en sont trouvés d'autant plus erratiques.

Une accalmie venait aussi du fait que l'Iran -soupçonné de vouloir se doter de l'arme atomique- a repris les discussions vendredi avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), sur fond de rapprochement entre les Etats-Unis et la République islamique.

Le président Barack Obama, après la clôture, a même annoncé avoir parlé au président iranien Hassan Rohani au téléphone, un contact sans précédent entre les Etats-Unis et l'Iran depuis la révolution islamique de 1979.

afp/rp



(AWP / 30.09.2013 06h21)


Commenter Le brut en baisse, dans l'attente d'une résolution sur la Syrie



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    vendredi 24 septembre 2021

    Le Hezbollah libanais annonce l'arrivée d'une nouvelle carga…

    Le caire: Le Hezbollah libanais a annoncé l'arrivée jeudi soir d'une nouvelle cargaison de pétrole en provenance d'Iran dans le port syrien...

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite