Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York en attendant les stocks de brut

prix-du-petrole New York New York : Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait à l'ouverture mercredi, reprenant un peu de vigueur après quatre séances à la baisse dans l'attente des chiffres sur les réserves de brut aux Etats-Unis.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre gagnait 27 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 103,40 dollars.

"Le marché est en hausse car les investisseurs anticipent un nouveau recul des stocks de produits pétroliers cette semaine, y compris à Cushing", où est stocké de brut servant de référence au prix du WTI, soulignait l'analyste indépendant Andy Lipow.

Le Département américain à l'Énergie (DoE) devait diffuser à 14H30 GMT ses chiffres sur le niveau officiel des réserves pétrolières aux États-Unis lors de la semaine terminée le 20 septembre et selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut, qui avaient déjà baissé de 4,4 millions de barils la semaine précédente, auraient encore reculé de 900.000 barils.

Les réserves d'essence et de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient respectivement diminué de 100'000 et 300'000 barils.

Un recul des stocks pétroliers aux États-Unis est généralement perçu par les investisseurs comme un signe de vigueur de la demande énergétique du premier consommateur d'or noir de la planète.

Les cours avaient par ailleurs nettement baissé ces derniers jours, descendant à leur plus bas niveau depuis fin juillet, alors que les investisseurs espéraient un certain apaisement de tensions géopolitiques au Moyen-Orient, d'où est exporté un tiers du pétrole mondial.

Le marché surveille particulièrement l'éventualité d'une reprise des discussions entre Téhéran et Washington qui pourrait conduire in fine à la levée de sanctions contre le pays, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

Mais "les investisseurs s'attendaient à la jolie photo d'une poignée de main historique entre les président américain Barack Obama et iranien Hassan Rohani, et ils ne l'ont pas eue", remarque M. Lipow.

A la tribune de l'assemblée générale des Nations unies, à New York, M. Obama a pourtant appelé de ses voeux une relation constructive avec son homologue iranien, jugé plus modéré que son prédécesseur ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad.

Quelques heures plus tard, à la même tribune, M. Rohani a lui aussi évoqué une possible évolution des relations entre les deux pays, martelant que son pays n'était "pas une menace", ni pour le monde ni pour la région.

Mais l'idée d'une entrevue entre les deux hommes ne s'est pas concrétisée, les Iraniens arguant du "manque de temps" pour l'organisation d'une rencontre.

afp/rp



(AWP / 25.09.2013 15h35)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York en attendant les stocks de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite