Menu
A+ A A-

Le brut continue à profiter du soutien de la banque centrale américaine

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York progressait à l'ouverture jeudi, continuant à bénéficier de la décision de la banque centrale américaine de maintenir le statu quo sur son soutien exceptionnel à l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Vers 13H15 GMT (15h15 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, qui avait déjà bondi de 2,65 dollars mercredi après l'annonce de la Fed, gagnait encore 37 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 108,44 dollars.

"Il est possible qu'après une telle hausse, certains investisseurs en profitent pour opérer quelques prises de bénéfices", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Mais "on ressent encore (en ce début de séance) beaucoup d'optimisme sur le marché du pétrole grâce à la décision de la Fed", ajoute-t-il.

L'institut monétaire a de fait surpris les investisseurs mercredi en indiquant qu'il allait continuer à acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars de bons du Trésor et de titres hypothécaires et à maintenir son taux directeur proche de zéro, estimant qu'un resserrement des conditions financières "pourrait ralentir le rythme de la reprise de l'économie et du marché du travail".

Ce choix "va permettre de stimuler la croissance, non seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier, et c'est toujours une bonne nouvelle pour la demande de pétrole", souligne M. Larry.

De plus, le dollar a chuté face aux principales devises dans le sillage de l'annonce de la Fed, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs payant en euro ou en yen.

Les injections massives de liquidités de l'institution sur les marchés financiers ont par ailleurs tendance à favoriser les actifs jugés plus risqués comme les actions - Wall Street a battu des records historiques mercredi -, ou le pétrole.

La progression du prix du brut continue toutefois d'être limitée par le retour sur le marché du brut libyen, dont la production avait chuté ces dernières semaines en raison d'un mouvement de protestation de gardes d'installations pétrolières, note Matt Smith de Schneider Electric.

Autre facteur pouvant selon l'analyste influencer les cours du brut: le président iranien Hassan Rohani multiplie les gestes d'ouverture vers l'Occident en assurant que son pays ne produira jamais de bombe nucléaire et en libérant plusieurs opposants, peu avant une visite à l'ONU où il veut mettre fin à l'isolement diplomatique de Téhéran.

Un apaisement des relations de l'Iran avec les pays occidentaux pourrait conduire à la levée de sanctions contre Téhéran, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

afp/fah



(AWP / 19.09.2013 15h45)


Commenter Le brut continue à profiter du soutien de la banque centrale américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite