Menu
A+ A A-

Le brut monte un peu, dans un marché qui attend la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient timidement mercredi en cours d'échanges européens, après deux jours de fort repli, dans un marché peu actif attendant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 15 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre prenait 73 cents, à 106,15 dollars.

"Les prix du brut entament une petite mais louable hausse, très loin des sommets atteints la semaine dernière sur la base des menaces de frappes militaires américaines en Syrie", remarquait Ishaq Siddiqi, analyste chez ETX Capital.

Les cours du pétrole ont fortement reculé en début de semaine, tombant mardi à des plus bas depuis début septembre pour le WTI (à 104,94 dollars) et depuis début août pour le Brent (à 107,41 dollars), après la conclusion samedi d'un accord entre la Russie et les Etats-Unis sur la destruction des armes chimiques syriennes.

La possibilité d'une intervention militaire américaine "semble écartée pour l'instant mais le marché de l'énergie reste vulnérable", soulignait Ishaq Siddiqi.

La reprise de la production pétrolière libyenne (passée de 150.000 barils par jour la semaine dernière à plus de 500.000 barils par jour cette semaine) a également pesé sur les prix du brut mardi, ajoutaient les analystes du courtier PMV.

Mercredi, "l'attention du marché se tournait vers (...) la décision de politique monétaire de la Fed", expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La Fed, qui achève mercredi sa réunion de politique monétaire, doit communiquer ses décisions vers 18H00 GMT, notamment sur le futur de son programme de rachats d'actifs, actuellement de 85 milliards de dollars par mois.

Après une série de données économiques décevantes, les marchés s'attendent à une petite réduction des aides de la Fed, de l'ordre de 5 à 15 milliards de dollars.

Ces injections de liquidités ont tendance à favoriser les cours du pétrole par deux mécanismes. D'une part, elles alimentent l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières.

D'autre part, elles occasionnent la dépréciation du dollar, ce qui rend les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Enfin, les investisseurs s'attendaient à un recul des stocks pétroliers américains, dont les niveaux officiels doivent être communiqués mercredi à 14H30 GMT.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les réserves américaines de brut auraient diminué de 1,2 million de barils lors de la semaine terminée le 13 septembre, après un recul de 200'000 barils la semaine précédente.

Les stocks d'essence auraient de leur côté augmenté de 400'000 barils et les stocks de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) de 700'000 barils.

afp/rp



(AWP / 18.09.2013 12h30)


Commenter Le brut monte un peu, dans un marché qui attend la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite