Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en net recul à New York, la crise syrienne s'apaise

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais s'affichaient en nette baisse à l'ouverture mardi alors que s'éloignait la perspective d'une attaque militaire contre la Syrie susceptible de troubler fortement la production de brut au Moyen-Orient.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, lâchait 2,75 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 106,77 dollars.

La menace du déclenchement d'une opération militaire contre le régime de Bachar al-Assad destiné à le punir d'avoir utilisé des armes chimiques près de Damas a largement participé ces derniers jours à l'ascension des prix du brut, le WTI montant vendredi à son plus haut en deux ans.

Mais "il semble que le président Obama, qui manque de soutien à la fois au Congrès et parmi la population, pour une résolution autorisant des frappes, ait trouvé une porte de sortie", a relevé John Kilduff, d'Again Capital.

La Russie a en effet provoqué un coup de théâtre lundi en annonçant avoir proposé à ses alliés syriens de placer leur stock d'armes chimiques sous contrôle international et de le détruire, une proposition accueillie "favorablement" par Damas et qualifiée de possible "percée importante" par le président américain.

"Tout se met en place pour qu'une intervention militaire soit évitée et même si on peut s'attendre à traverser une période alternant espoirs de sortie de crise et durs rappels à la réalité, cela fait baisser les prix du brut", a souligné M. Kilduff.

Autre raison favorisant la baisse du prix du brut selon M. Kilduff: "On continue d'entendre des rumeurs sur un possible retour imminent du pétrole libyen sur le marché".

La production de brut libyen, perturbée par un conflit entre le gouvernement et les gardes des installations pétrolières, a en effet chuté ces dernières semaines à moins de 100'000 barils par jour alors qu'elle s'établit, hors période de conflit, autour de 1,5 à 1,6 million b/j.

Ces facteurs reléguaient au second plan des données confirmant une embellie de l'économie chinoise, deuxième consommatrice mondiale d'or noir, qu'il s'agisse d'une progression marquée de la production industrielle ou d'une hausse importante des ventes de détail, a remarqué Matt Smith de Schneider Electric.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a par ailleurs légèrement révisé à la hausse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2013 et l'année suivante, rassurée notamment par une embellie du marché automobile en Europe.

Mais, selon M. Kilduff, ce changement est trop mineur par rapport à l'évolution de la situation en Syrie pour avoir un impact réel sur le marché.

afp/rp



(AWP / 10.09.2013 15h35)


Le pétrole en Syrie

Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

mardi 13 février 2018

La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

dimanche 22 octobre 2017

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

mardi 30 mai 2017

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite