Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en légère baisse à l'ouverture lundi, reprenant leur souffle après avoir atteint un nouveau sommet en deux ans vendredi en attendant de nouveaux développements sur la Syrie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre cédait 73 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 109,80 dollars.

"Le marché est tout entier tourné vers la Syrie. Les prix sont en petite baisse maintenant mais il suffit d'un gros titre pour que la tendance s'inverse et qu'on se rapproche des récents sommets", a estimé Robert Yawger de Mizuho Securities USA. Vendredi le prix du WTI a grimpé jusqu'à 110,53 dollars, son plus haut niveau de clôture depuis mai 2011; il était monté en cours de séance fin août jusqu'à 112,24 dollars.

Le président Barack Obama et le secrétaire d'Etat John Kerry vont tenter dans les prochains jours de convaincre les élus républicains et démocrates, qui effectuent leur rentrée politique à Washington, de voter le recours à la force contre le régime de Damas, accusé d'avoir eu recours à des armes chimiques contre des populations civiles.

Un premier vote important pourrait intervenir au Sénat mercredi tandis qu'à la Chambre des représentants, les dirigeants républicains prévoient simplement un vote "dans les deux semaines".

Dans un entretien télévisé diffusé lundi soir par la chaîne américaine CBS, le président syrien Bachar al-Assad a averti qu'il fallait "s'attendre à tout" en cas de frappes contre son pays.

"Tant qu'on n'aura pas de décision au Congrès, l'incertitude se poursuit et cela rend les marchés vulnérables et très volatiles", a rappelé M. Yawger.

La Syrie est un tout petit producteur de pétrole mais les marchés craignent qu'une intervention militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, qui représente 35% des exportations pétrolières mondiales.

Le marché digérait par ailleurs des données mitigées en provenance de Chine, le deuxième consommateur mondial d'or noir.

"Le niveau de l'inflation correspond plus ou moins aux attentes des analystes et les chiffres sur les exportations sont meilleurs que prévu", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric. Mais parallèlement, "les importations, et notamment les importations de brut, se sont révélées plus faibles qu'anticipé", a-t-il ajouté.

Les importations chinoises de brut ont en effet reculé de 18% en août par rapport à juillet, un repli en partie attribué au fait que juillet était un mois record.

afp/rp



(AWP / 09.09.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant la Syrie


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    mardi 13 février 2018

    La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

    Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

    dimanche 22 octobre 2017

    Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

    Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

    mardi 30 mai 2017

    Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

    Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Donald Trump remercie l'Arabie saoudite pour la baisse du pr…

    Washington: Le président américain Donald Trump a remercié mercredi l'Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole, au lendemain de son...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite