Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule faiblement à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Le prix du pétrole reculait légèrement lundi en fin de matinée dans les échanges électroniques, les investisseurs hésitant à se positionner sur le marché en raison de la tension sur le dossier syrien.

Le marché londonien était fermé pour cause de jour férié.

Vers 10H00 GMT, dans les échanges électroniques, seuls disponibles, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 110,94 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 10 cents par rapport aux 111,04 dollars à la clôture vendredi.

A la même heure sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait, lui, 14 cents à 106,56 dollars, contre 106,42 dollars vendredi soir.

"Globalement, on a un marché fondamentalement assez bien fourni avec les pays Opep qui continuent de produire pas mal", a commenté Lysu Paez-Cortez, analyste chez Natixis à Paris.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a levé partiellement l'état de force majeure au terminal pétrolier de Brega (est), où les exportations ont repris après plusieurs semaines de fermeture.

Le conflit entre le gouvernement libyen et des milice gardant des installations pétrolières ont fait chuter la production du pays, qui s'établit actuellement autour de 670'000 b/j, contre 1,5 à 1,6 mio b/j en temps normal. Or la Libye alimente principalement le marché européen.

Si un retour à la normale serait de nature à faire reculer les prix du brut, les facteurs géopolitiques ont incité certains investisseurs à entrer ou à ne pas sortir du marché, relève Mme Paez-Cortez.

"La situation du Moyen-orient même si elle était déjà intégrée depuis quelques jours inquiète sur les approvisionnements", explique-t-elle.

Le Moyen-Orient représente 35% de la production mondiale d'or noir, selon l'Agence internationale de l'Energie.

D'intenses consultations à haut niveau ont eu lieu ces derniers jours entre les capitales occidentales à propos de l'utilisation présumée d'armes chimiques par le régime syrien, alors que l'armée américaine assurait préparer ses options.

Pour continuer à investir dans le pétrole, les investisseurs parient toujours sur un report du ralentissement des mesures de soutien de la banque centrale américaine (Fed) à l'économie, après que le marché immobilier a échoué vendredi à rassurer sur la solidité de son redressement, a-t-elle ajouté.

A court terme, "on prévoit un scénario central des cours entre 100 et 110 dollars le baril maximum", a conclu Lysu Paez-Cortez.

afp/al



(AWP / 26.08.2013 12h53)



Commenter Le brut recule faiblement à Londres

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite