Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse après la réouverture d'un terminal pétrolier en Libye

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole hésitaient toujours jeudi en fin d'échanges européens, en présence de bons indicateurs chinois et européens mais de données décevantes sur l'emploi américain et de la réouverture d'un terminal pétrolier en Libye.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 109,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 21 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents, à 104,53 dollars.

"Les prix du pétrole ont évolué autour de l'équilibre, soutenus par un indicateur chinois meilleur que prévu mais pénalisés par un indicateur américain plus faible", résumait Michael Hewson, chez CMC Markets.

L'annonce d'un rebond de la production manufacturière chinoise en août était en effet de nature à rassurer les investisseurs sur la vigueur de la demande de brut en Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.

L'indice provisoire PMI des directeurs d'achat publié par la banque HSBC est remonté à 50,1 en août - son plus haut niveau depuis quatre mois et très au-delà des prévisions - contre 47,7 en juillet.

Parallèlement, l'activité privée a progressé plus vite que prévu en zone euro en août, avec un indice PMI s'installant à son plus haut niveau en plus de deux ans.

Mais un rebond des nouvelles inscriptions au chômage aux États-Unis la semaine dernière, bien que conforme aux attentes des analystes, limitait la progression des cours.

De même, des signes d'apaisement des tensions en Libye, où la production a chuté ces dernières semaines en raison de grèves sur des sites et terminaux pétroliers, pesait sur le cours du Brent - la Libye alimentant principalement le marché européen.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a ainsi annoncé jeudi une levée partielle de l'état de force majeure au terminal pétrolier de Brega (est), où les exportations ont repris après plusieurs semaines de fermeture à cause de ces grèves.

La NOC avait décrété officiellement mercredi l'état de force majeure dans les terminaux pétroliers de Zueitina, Ras Lanouf, al-Sedra, et Brega, en raison de son incapacité à honorer les contrats de livraison de brut à ses clients.

Le conflit en cours entre le gouvernement libyen et des gardes des installations pétrolières ont fait chuter la production du pays, qui s'établit actuellement autour de 670.000 b/j, contre 1,5 à 1,6 million b/j en temps normal.

afp/rp



(AWP / 22.08.2013 18h30)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite