Menu
A+ A A-

Iran: la production reste en berne mais la flotte de pétroliers croît

prix-du-petrole Paris Paris : Le secteur pétrolier iranien continue à pâtir des sanctions internationales contre Téhéran, mais l'Iran a renforcé sa flotte de navires pétroliers, ce qui pourrait l'aider à trouver de nouveaux débouchés pour son brut, a indiqué jeudi l'AIE.

Dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier, l'Agence internationale de l'énergie a estimé que la production de pétrole brut de l'Iran avait reculé à 2,65 mio de barils par jour (mbj) en juillet, soit 50'000 barils par jour (b/j) de moins qu'en juin.

Les importations de brut iranien sont quant à elles remontées à 1,16 mbj de barils, contre 960'000 b/j en juin.

Cette progression est largement due à un rebond des importations chinoises, remontées à 660'000 b/j en juillet contre 385'000 b/j en juin, où elles avaient été limitées par une saturation du trafic portuaire en Chine.

Il s'agit d'estimations préliminaires non-officielles, calculées par l'AIE à partir de différentes sources.

L'AIE rapporte par ailleurs que "seuls cinq pays ont déclaré avoir importé du brut d'Iran en juillet: la Chine, le Japon, la Corée du Sud, la Turquie et les Emirats arabes unis", contre 16 en janvier 2012.

Par ailleurs, l'Inde, qui avait importé 200.000 b/j de brut iranien en moyenne depuis le début de l'année, a apparemment cessé ses imports en juillet, ce qui serait lié à l'impossibilité d'assurer les cargaisons en raison des sanctions internationales mises en place notamment par les Etats-Unis et l'UE.

Mais l'AIE ajoute que l'Iran "continue d'étendre sa flotte de transport de pétrole pour tenter de maintenir ses ventes de brut" et contrer les sanctions.

Ainsi, le groupe NITC, qui gère la flotte iranienne de navires pétroliers, "a pris livraison de 4 VLCC (pétroliers de très grande capacité, NDLR) supplémentaires depuis mai, qui s'ajoutent aux trois navires entrés en service cette année, dans le cadre d'une commande de 12 navires chinois pour 1,2 milliard de dollars qui avait été signée en 2009", souligne-t-elle.

Cela porte la flotte de pétroliers iranienne à 51 navires (dont 37 VLCC et 14 de moindre taille), d'une capacité combinée de 76 millions de barils, "ce qui devrait donner à la compagnie pétrolière nationale plus de souplesse pour commercialiser son brut ou le stocker", avance l'agence.

afp/al



(AWP / 09.08.2013 13h58)


Commenter Iran: la production reste en berne mais la flotte de pétroliers croît


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 04 décembre 2018

    Sanctions: l'Iran peut bloquer les exportations de pétrole d…

    Téhéran: Le président iranien Hassan Rohani a de nouveau menacé mardi de bloquer les exportations de pétrole dans le Golfe, en réaction...

    samedi 01 décembre 2018

    L'Iran a élaboré un "mécanisme" pour vendre son pé…

    Téhéran: L'Iran a finalisé un "mécanisme" permettant l'achat de pétrole iranien par Séoul après le rétablissement de sanctions américaines contre son secteur...

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 13 février 2019

    La prochaine grande crise de l'OPEP

    OPEP: L'OPEP réussit dans une certaine mesure à sortir d'un autre ralentissement du marché pétrolier, mais à moyen terme, le cartel fait face...

    mardi 12 février 2019

    L'Opep a nettement limité sa production de pétrole en janvie…

    Paris: L'Opep a encore fortement réduit sa production en janvier, avec un effort marqué de l'Arabie saoudite, conformément à ses engagements pour...

    lundi 11 février 2019

    Pétrole: marché à l'équilibre au 1er trimestre 2019 (Emirats…

    Dubaï: Le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suheil al-Mazrouei, a dit lundi s'attendre à ce que l'offre et la demande...

    jeudi 07 février 2019

    Total: La production dépassera 3 millions de barils par jour…

    Paris: Total a publié jeudi des résultats 2018 portés par la hausse des prix du pétrole et a fait savoir que sa...

    jeudi 31 janvier 2019

    L'Opep a réduit son offre en janvier, Arabie saoudite en têt…

    Londres: L'offre de pétrole de l'Opep a enregistré en janvier sa plus forte baisse depuis deux ans, montre jeudi une enquête de...

    vendredi 25 janvier 2019

    Le marché du pétrole sera 'très volatil' cette année (AIE)

    Paris: Les cours du pétrole seront marqués par une grande volatilité cette année, sur fond de troubles géopolitiques et de ralentissement économique...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite