Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, inquiet pour la demande

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en baisse mardi matin à New York, dans un marché s'inquiétant pour la vigueur de la demande en brut dans le monde et prudent avant une réunion de politique monétaire aux Etats-Unis.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 69 cents, à 103,86 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A la veille d'une estimation sur la croissance du produit intérieur brut aux Etats-Unis pour le deuxième trimestre, "les opérateurs craignent de voir un chiffre évoluant autour de 1%" contre 1,8% au premier trimestre, signalant un ralentissement de l'économie américaine au printemps, a remarqué John Kilduff de Again Capital.

Cette perspective "rend les opérateurs nerveux" concernant les perspectives de demande en brut du premier consommateur de pétrole de la planète, alors que la deuxième économie mondiale, la Chine, inquiète également, et cela provoque "des mouvements de vente du WTI", a-t-il noté.

Les opérateurs s'armaient en outre de prudence avant l'ouverture mardi de deux jours de réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Le marché "s'attend à ce que la Fed maintienne à des niveaux historiquement bas son taux d'intérêt directeur et continue à prôner le rachat de quelque 85 milliards de dollars d'actifs par mois" pour stimuler une économie américaine encore éloignée de ses objectifs de reprise, a avancé Bob Yawger de Mizuho Securities.

Mais les opérateurs scruteront en revanche avec davantage d'appréhension "tout signe susceptible d'indiquer qui sera le remplaçant" de Ben Bernanke, a-t-il ajouté, considérant pour acquis le départ du président de la Fed.

Sur le front géopolitique, en dépit de la montée des tensions en Egypte, où de nouvelles manifestations de partisans du président déchu Mohamed Morsi sont prévues mardi pour réclamer son retour au pouvoir, "le marché reste à l'affût de nouvelles raisons de monter", a estimé M. Kilduff.

En effet, "des rumeurs sur une explosion survenue dans la nuit au Canal de Suez ont été démenties par les militaires égyptiens", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group. Et malgré l'escalade de la violence dans ce pays clef pour l'approvisionnement en brut au Moyen-Orient, le marché ne voit pas de nouveaux risques de perturbation dans la région susceptible de faire monter davantage les prix.

afp/rp



(AWP / 30.07.2013 15h43)



Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, inquiet pour la demande

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite