Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, fragilisé par la Chine

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en baisse à l'ouverture vendredi, pâtissant de l'inquiétude des investisseurs sur un ralentissement de la demande en Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 61 cents, à 104,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"De la même façon que l'Arabie saoudite est un pays clé en ce qui concerne la production, la Chine est un pays clé pour la demande, pour estimer les perspectives de consommation au niveau mondial", a rappelé John Kilduff, d'Again Capital.

Or, "les données économiques en provenance de Pékin ont été mauvaises toute la semaine", a-t-il souligné.

Et la dernière information en date n'était pas de nature à rassurer les acteurs du marché: la Chine a demandé aux entreprises de quelque 19 secteurs, dont celui du ciment ou de l'acier, de réduire leur capacité de production.

Au total, ce sont quelque 1.300 entreprises qui devront, sur ordre du ministère chinois de l'Industrie, fermer leurs unités de production les plus anciennes d'ici à septembre et éliminer leurs capacités de production excédentaires d'ici à la fin de l'année.

"Même si c'est peut-être une bonne décision à moyen terme pour l'économie chinoise, son impact immédiat sur la demande énergétique encourage aujourd'hui les investisseurs à vendre", a souligné Matt Smith de Schneider Electric.

La mesure proposée par Pékin relègue au second plan, selon lui, les inquiétudes géopolitiques liées à la situation au Moyen-Orient, importante zone de production de brut.

Des centaines de Tunisiens ont en effet de nouveau manifesté vendredi à Tunis pour réclamer la chute du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda au lendemain de l'assassinat du député de l'opposition de gauche Mohamed Brahmi.

"N'oublions pas que c'est en Tunisie que le Printemps arabe a commencé fin 2010", a rappelé M. Smith.

Les investisseurs gardent également en tête que la situation en Chine assombrit les perspectives de demande mondiale de brut, alors que dans le même temps la production américaine ne cesse d'augmenter.

Selon le département américain de l'Energie, les États-Unis ont pompé 7,55 millions de barils par jour la semaine terminée le 19 juillet, soit le plus haut niveau depuis fin 1990.

afp/al



(AWP / 26.07.2013 16h16)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, fragilisé par la Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite