Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reste sous pression, inquiétudes sur la demande mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient sous pression jeudi en fin d'échanges européens, toujours pénalisés par des inquiétudes sur la demande mondiale de brut, et surtout de la Chine, même si le Brent londonien était soutenu par quelques achats à bon compte.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, perdait 10 cents, à 105,29 dollars.

Les investisseurs profitaient d'un accès de faiblesse du billet vert - monnaie dans laquelle sont libellés les achats d'or noir - et de la récente baisse des cours du Brent pour effectuer quelques achats à bon compte, mais dans l'ensemble ,le marché restait pénalisé par des inquiétudes sur la demande de brut.

L'annonce mercredi d'un nouveau recul de la production manufacturière en Chine a renforcé les craintes d'une baisse de la demande énergétique du géant asiatique, deuxième économie mondiale et deuxième plus gros consommateur d'or noir.

"La Chine est et restera le moteur (de la croissance) de la demande mondiale de pétrole, dont le dynamisme traîne cette année considérablement derrière l'expansion de l'offre", observaient les analystes de Commerzbank.

"La faiblesse de la demande chinoise provoquerait une hausse encore plus forte du surplus de l'offre", poursuivait-on chez Commerzbank, ce qui pèserait encore plus sur les prix du brut.

Par ailleurs, alors que les cours du Brent tentaient de se redresser, "le pétrole new-yorkais est resté sous pression après la publication de chiffres plus mauvais qu'attendu des nouvelles inscriptions aux allocations chômage aux États-Unis", relevait Myrto Sokou, analyste chez Sucden.

En effet, les nouvelles inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux États-Unis ont augmenté un peu plus que prévu, avec le dépôt de 343.000 demandes lors de la semaine achevée le 20 juillet.

Ces inquiétudes prenaient ainsi le pas sur le net recul des réserves de pétrole aux États-Unis, selon les chiffres publiés mercredi par le Département américain de l'Énergie (DoE).

Les réserves de brut aux États-Unis ont reculé plus que prévu (-2,8 millions de barils contre les -2,1 millions attendus) lors de la semaine achevée le 19 juillet.

afp/fah



(AWP / 25.07.2013 18h30)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite