Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, plombé par des inquiétudes sur la Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient mercredi en fin d'échanges européens, ployant sous les craintes d'une baisse de la demande énergétique de la Chine, dans un marché digérant par ailleurs le repli légèrement plus prononcé qu'attendu des stocks américains de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 106,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le deuxième jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 1,92 dollar, à 105,31 dollars.

La banque HSBC a annoncé mercredi que la Chine, la deuxième économie mondiale, a enregistré en juillet la plus forte contraction de sa production manufacturière depuis onze mois, l'indice provisoire PMI des directeurs d'achat publié par la banque tombant à 47,7 contre 48,2 en juin.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Ce chiffre "plus mauvais qu'attendu est vu comme un nouveau signe que la croissance du géant économique perd de la vélocité", commentait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads.

Cependant, ces inquiétudes étaient quelque peu tempérées par le fait que le Premier ministre Li Keqiang a récemment indiqué que Pékin "ne permettrait pas" à la hausse du Produit intérieur brut (PIB) de descendre sous le seuil de 7%, et qu'un niveau de 7,5% (niveau enregistré au deuxième trimestre) était un objectif "raisonnable", correspondant aux exigences d'une stabilisation de l'emploi.

De plus, les investisseurs continuaient d'engranger quelques bénéfices après la forte progression des cours de l'or noir la semaine dernière, notaient des analystes.

Les investisseurs digéraient par ailleurs la baisse un peu plus marquée que prévu (-2,8 millions de barils contre les -2,1 millions attendus) des réserves de brut aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le département américain de l'Énergie (DoE) pour la semaine achevée le 19 juillet.

En outre, les réserves d'essence ont enregistré un recul surprise, baissant de 1,2 million de barils contre une hausse de 1.6 million de barils attendue, tout comme les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) qui se sont repliés de 1,4 million de barils contre une hausse de 900'000 barils prévue.

Ces chiffres étaient de nature à confirmer une "progression soutenue de la demande", observait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Mais comme le faisait remarquer Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, cette baisse ne permettait pas aux cours de pétrole de se redresser, "car le marché était déjà orienté en nette baisse, tirant son inspiration des chiffres chinois".

afp/rp



(AWP / 24.07.2013 18h31)



Commenter Le brut recule, plombé par des inquiétudes sur la Chine

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite