Menu
A+ A A-

Le brut recule, plombé par des inquiétudes sur la Chine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient mercredi en fin d'échanges européens, ployant sous les craintes d'une baisse de la demande énergétique de la Chine, dans un marché digérant par ailleurs le repli légèrement plus prononcé qu'attendu des stocks américains de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 106,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le deuxième jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 1,92 dollar, à 105,31 dollars.

La banque HSBC a annoncé mercredi que la Chine, la deuxième économie mondiale, a enregistré en juillet la plus forte contraction de sa production manufacturière depuis onze mois, l'indice provisoire PMI des directeurs d'achat publié par la banque tombant à 47,7 contre 48,2 en juin.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

Ce chiffre "plus mauvais qu'attendu est vu comme un nouveau signe que la croissance du géant économique perd de la vélocité", commentait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads.

Cependant, ces inquiétudes étaient quelque peu tempérées par le fait que le Premier ministre Li Keqiang a récemment indiqué que Pékin "ne permettrait pas" à la hausse du Produit intérieur brut (PIB) de descendre sous le seuil de 7%, et qu'un niveau de 7,5% (niveau enregistré au deuxième trimestre) était un objectif "raisonnable", correspondant aux exigences d'une stabilisation de l'emploi.

De plus, les investisseurs continuaient d'engranger quelques bénéfices après la forte progression des cours de l'or noir la semaine dernière, notaient des analystes.

Les investisseurs digéraient par ailleurs la baisse un peu plus marquée que prévu (-2,8 millions de barils contre les -2,1 millions attendus) des réserves de brut aux États-Unis, selon les chiffres publiés par le département américain de l'Énergie (DoE) pour la semaine achevée le 19 juillet.

En outre, les réserves d'essence ont enregistré un recul surprise, baissant de 1,2 million de barils contre une hausse de 1.6 million de barils attendue, tout comme les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) qui se sont repliés de 1,4 million de barils contre une hausse de 900'000 barils prévue.

Ces chiffres étaient de nature à confirmer une "progression soutenue de la demande", observait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Mais comme le faisait remarquer Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, cette baisse ne permettait pas aux cours de pétrole de se redresser, "car le marché était déjà orienté en nette baisse, tirant son inspiration des chiffres chinois".

afp/rp



(AWP / 24.07.2013 18h31)


Commenter Le brut recule, plombé par des inquiétudes sur la Chine


    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite