Menu
A+ A A-

Le brut recule après un indicateur américain décevant

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, après avoir passé la majeure partie de la séance en hausse, pénalisés par un mauvais indicateur économique américain et de corrections techniques.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 22 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 88 cents à 107,17 dollars.

"Les prix du brut américain ont reculé (lundi) après-midi, les chiffres décevants sur les reventes de logements aux États-Unis ayant provoqué un accès de faiblesse après les plus hauts (atteints par le WTI) la semaine dernière", résumait Michael Hewson, chez CMC Markets.

En effet, les ventes de logements anciens aux États-Unis ont accusé un recul surprise en juin, selon des chiffres publiés lundi par l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Les reventes de logements ont baissé de 1,2% pour s'établir à 5,08 millions en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières alors que la prévision médiane des analystes tablait sur des ventes en hausse de 1,9% à 5,28 millions.

Le WTI ayant grimpé jusqu'à 109,32 dollars vendredi en cours de séance, un plus haut depuis le 1er mars 2012, "il est normal d'observer un léger recul", expliquait Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

La très forte progression du WTI ces dernières semaines - due à l'optimisme des investisseurs sur la demande américaine de brut et aux améliorations logistiques faisant baisser les stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre sud des États-Unis) - a permis à la référence américaine de dépasser le Brent en séance pour la première fois depuis près de trois ans vendredi.

Enfin, les prix du pétrole ployaient sous l'effet de corrections techniques.

"Le contrat pour livraison en août expire ce lundi et le prix de ce contrat est plus élevé que celui pour livraison en septembre, qui est lui-même plus élevé que le coût du baril pour livraison en octobre", ce qui "incite les courtiers à vendre leurs stocks pour profiter des prix plus élevés", détaillait M. Yawger.

afp/rp



(AWP / 22.07.2013 18h31)


Commenter Le brut recule après un indicateur américain décevant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite