Menu
A+ A A-

Le brut baisse en raison de craintes sur la demande

prix-du-petrole Londres LONDRES : Les cours du pétrole se repliaient fortement jeudi en fin d'échanges européens, par crainte d'un déséquilibre entre une trop grande offre mondiale de brut et une demande toujours à la peine alors que l'économie mondiale ne se redresse que lentement.

 


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 107,46 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 USD par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,99 USD, à 104,54 USD. La référence américaine est montée en cours d'échanges électroniques jusqu'à 107,45 USD, son plus haut niveau depuis fin mars 2012.

"Le WTI a chuté après avoir atteint son plus haut niveau en quinze mois, après que l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a prévu que l'offre mondiale de brut surpassera la demande l'année prochaine", estimait Lee Mumford, de Spreadex.

La croissance de la production de pétrole des pays n'appartenant pas à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) "semble en voie d'atteindre un plus haut sur 20 ans l'an prochain", en hausse attendue de 1,3 mio baril par jour (mbj), à 55,9 mbj en 2014, selon le rapport mensuel de l'AIE publié jeudi.

En face, la demande ne devrait augmenter que de 1,2 mbj en 2014, pour atteindre 92,0 mio barils par jour, a estimé l'agence énergétique des pays développés.

"Le marché digère aussi probablement les prévisions de croissance du Fonds monétaire international (FMI), qui vont certainement peser sur la demande" de pétrole, estimaient les analystes d'IG.

Le FMI a abaissé mardi ses prévisions de croissance économique mondiale en pointant le risque "accru" d'un tassement des grands pays émergents (Brésil, Russie, Chine...) tout en réitérant ses craintes sur la crise persistante en zone euro.

La progression du produit intérieur brut (PIB) mondial devrait s'établir cette année à 3,1%, en recul de 0,2 point par rapport aux projections publiées en avril. Et le rebond devrait être plus modeste que prévu l'année prochaine, à 3,8% (-0,2 point).

Enfin, "les craintes sur l'offre issue de la crise politique égyptienne semblent un peu moins fortes", terminaient les analystes d'IG.

Ces derniers jours, les cours du brut s'étaient fortement appréciés à cause des tensions politiques en Egypte, un important pays de transit pour le brut du Moyen-Orient.

afp/jh



(AWP / 11.07.2013 18h41)


Commenter Le brut baisse en raison de craintes sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite