Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse sur fond d'amélioration de la conjoncture US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, toujours portés par l'amélioration de la conjoncture économique aux États-Unis, dans un marché continuant de spéculer sur la longévité de la politique monétaire expansionniste dans ce pays.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 103,15 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 52 cents, à 97,57 USD.

Les cours du pétrole ont clôturé en hausse jeudi et continuaient sur leur lancée vendredi en cours d'échanges européens, "bénéficiant d'une amélioration du moral des marchés après des données américaines positives", estimait Andrey Kryuchenkov, chez VTB Capital.

Jeudi, le pétrole avait pris plus d'un dollar à Londres et New York, après l'annonce aux États-Unis de la hausse en mai des revenus des ménages, des dépenses de consommation et des promesses de ventes de logements, ces dernières ayant même atteint leur plus haut niveau depuis 2006.

Et sur le front de l'emploi, les nouvelles inscriptions au chômage dans la première économie mondiale ont reculé pendant la troisième semaine de juin.

Toutes ces données ont "renforcé les attentes d'une amélioration de la croissance économique (aux États-Unis) et donc d'une augmentation de la demande de pétrole", soulignait Jonathan Sudaria, chez Capital Spreads.

Les États-Unis sont le plus gros consommateur d'or noir de la planète, absorbant presque un cinquième de la production mondiale.

Par ailleurs, les marchés continuaient de spéculer sur la durée de vie de la politique monétaire ultra-accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed) suite à des déclarations de plusieurs responsables de cette institution.

Le président de l'antenne de New York de la Fed, William Dudley, a notamment tenté de rassurer les marchés sur le ralentissement du programme de rachats d'actifs de la Fed, expliquant qu'il dépendra "de la conjoncture et pas du calendrier".

La semaine précédente, l'annonce d'un potentiel démarrage du retrait des mesures de soutien de la Fed dès la fin de cette année avait semé le désarroi sur les marchés et pénalisé les cours du pétrole - qui ont bénéficié ces dernières années de cette abondance de liquidités.

al



(AWP / 28.06.2013 12h41)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite