Menu
A+ A A-

Le brut monte, porté par l'amélioration de la conjoncture aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient timidement mardi en fin d'échanges européens, portés par la publication de bons indicateurs économiques aux États-Unis et des craintes sur l'offre de brut au Canada.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 101,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 40 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 22 cents, à 95,40 dollars.

"Les données économiques en provenance des États-Unis sont plutôt excellentes et elles ont aidé les prix du pétrole à grimper", jugeaient les analystes de IG.

La publication de plusieurs bons indicateurs économiques est venue confirmer, mardi, l'amélioration de la conjoncture économique aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Ainsi, les commandes de biens durables aux États-Unis en mai ont progressé de 3,6% par rapport au mois précédent, tirées notamment par le secteur du transport, alors que les analystes ne tablaient que sur une progression de 3%.

Dans l'immobilier, un secteur clef pour jauger la vigueur de la reprise économique américaine et les perspectives de demande en brut de la première économie mondiale, l'embellie semblait aussi se confirmer.

Selon une enquête Case-Shiller publiée par Standard and Poor's, les prix des logements ont augmenté pour le quinzième mois consécutif en avril.

Et les ventes de maisons individuelles neuves ont progressé davantage que prévu en mai par rapport à avril, pour atteindre leur plus haut niveau depuis juillet 2008, selon des chiffres publiés mardi par le département américain du Commerce.

Sur le front de l'offre, les craintes liées à l'interruption des oléoducs canadiens persistaient, à une semaine du long week-end férié du 4 juillet aux États-Unis, qui correspond traditionnellement à un pic des déplacements en voiture et de la consommation d'essence dans le pays.

"En plus de l'oléoduc numéro 37 qui a été fermé à la suite de la découverte d'une fuite après de fortes inondation", le groupe pétrolier canadien a également maintenu "la fermeture des deux autres oléoducs, l'Athabasca et le Waupisoo, par mesure de précaution", a précisé Phil Flynn, de Price Futures Group.

L'équipement endommagé est en effet relié à un réseau d'oléoducs qui transporte le pétrole issu des sables bitumineux d'Alberta vers des raffineries du Canada et des États-Unis.

Selon Commerzbank, la fermeture de ces oléoducs canadiens pourrait contribuer à une baisse des importations de pétrole aux États-Unis et donc des réserves américaines de brut.

Le Département américain de l'Énergie (DoE) doit communiquer mercredi l'état des stocks américains de pétrole, d'essence et de produits distillés pour la semaine dernière.

rp



(AWP / 25.06.2013 18h41)


Commenter Le brut monte, porté par l'amélioration de la conjoncture aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite