Menu
A+ A A-

Le brut chute, pénalisé par des craintes sur la demande mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur chute mardi en fin d'échanges européens, plombés par la publication d'un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mettant en évidence une demande toujours fragile face à une offre d'or noir en hausse.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 102,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,40 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 85 cents à 94,92 dollars.

"Les prix du pétrole ont dérapé après que l'Opep a signalé une hausse de sa production en mai tout en maintenant sa prévision de demande mondiale de brut pour 2013", expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Selon le rapport mensuel de l'Opep publié mardi, les douze États-membres du cartel ont produit 30,567 millions de barils par jour (mbj) en mai, contre 30,462 mbj en avril, dépassant leur plafond collectif fixé à 30 mbj.

Face à cette augmentation de l'offre --venant principalement de l'Arabie saoudite et de l'Angola--, la demande mondiale reste déprimée: l'Opep l'a revue en très légère baisse, à 89,65 mbj, contre une précédente estimation de 89,66 mbj.

Cette prévision pourrait de plus "être sujette à une révision à la baisse, non seulement dans les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), mais également dans les économies émergentes", a prévenu le cartel.

La demande européenne s'est ainsi contractée pour le vingtième mois consécutif en avril.

Par contre, la demande américaine montre des signes encourageants de reprise, a noté l'Opep.

Les opérateurs auront l'occasion d'en savoir plus sur la demande du premier consommateur mondial de brut mercredi, à l'occasion de la publication hebdomadaire des stocks de brut du pays.

En fin de séance européenne, les prix du pétrole ont un peu limité leurs pertes, à cause des tensions en Libye et dans le Soudan du Sud.

"De récentes perturbations en Libye ont fait repasser la production de pétrole en Libye (quatrième producteur de pétrole d'Afrique, ndlr) sous le niveau d'avant la guerre de 1,6 mbj", a souligné Tamas Varga, du courtier PVM.

Selon les déclarations du ministre libyen du pétrole à l'agence officielle LANA news, ces perturbations ont causé un déficit de production de 250.000 barils par jour.

La recrudescence des tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud ces derniers jours inquiète également les opérateurs.

Après être revenu dimanche sur une série d'accords avec le Soudan du Sud sur la sécurité et le pétrole, le gouvernement soudanais a formellement notifié mardi aux compagnies pétrolières qu'elles devaient bloquer le transit du pétrole sud-soudanais.

Le Soudan du Sud a hérité de 75% des réserves de pétrole lors de la partition en juillet 2011 mais dépend des infrastructures soudanaises pour exporter son or noir.

rp



(AWP / 11.06.2013 18h32)


Commenter Le brut chute, pénalisé par des craintes sur la demande mondiale


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite