Menu
A+ A A-

L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)

prix-du-petrole Bagdad Bagdad : L'Irak est en discussions avec des compagnies pétrolières étrangères implantées sur son sol pour abaisser son objectif de plafond de production à long terme en raison de la demande mondiale en baisse, a annoncé le plus haut responsable chargé des énergies lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Hussein Chahristani, vice-Premier ministre chargé des questions relatives au pétrole, a expliqué que Bagdad était en train de renégocier tous les contrats signés en 2009 afin d'abaisser ses objectifs de production à plein régime.

Le but de la manoeuvre, a-t-il dit, est d'étaler la production sur une période plus longue. Il a également fait part de son espoir que le baril se maintienne au-delà de 90 dollars, alors qu'il a chuté à environ 92 dollars ces derniers jours.

Au final, l'Irak, dont les revenus proviennent quasi entièrement de l'exploitation des hydrocarbures, entend revoir son objectif de production maximale de 12 millions de barils par jour (mbj) à 9 mbj.

"Nous avons revu nos objectifs pour tous les champs", a déclaré M. Chahristani lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Les champs concernés par ces mesures avaient été attribués à des compagnies étrangères en 2009 lors d'enchères publiques qui lui avaient permis d'affermir sa position dans le cercle des grands producteurs mondiaux de pétrole.

Lorsqu'on lui a demandé si cela signifiait que tous les contrats attribués en 2009 allaient être révisés, M. Chahristani a répondu: "oui, c'est cela. Dans certains cas, nous pourrions décidé de maintenir la production au niveau stipulé dans les contrats, car il est possible de continuer à produire (dans certains champs) sur une période plus longue, selon nos estimations".

"Certains (contrats) ont déjà été revus et finalisés, d'autres sont toujours en négociation", a indiqué M. Chahristani qui n'a toutefois pas souhaité préciser quels champs étaient concernés.

Bien que ce nouveau scénario permettrait à l'Irak de produire un maximum de 9 mbj, M. Chahristani a estimé qu'entre 5 et 6 mbj rapporteraient suffisamment "pour répondre à nos besoins".

"Notre budget est établi sur la base (d'un baril) à 90 dollars", a-t-il souligné. "Nous espérons que les prix se maintiendront au-dessus de 90 dollars. Dans le cas contraire, nous devrons revoir notre budget. Mais nous ne nous attendons pas à une baisse en-deçà de 90 dollars".

Selon le vice-Premier ministre, les prévisions de demande mondiale de pétrole revues à la baisse ont motivé les calculs irakiens.

"La demande ne s'annonce pas exceptionnelle pour les années à venir", a-t-il dit. "Nous pensons que cela ne vaut pas le coup d'investir des sommes colossales dans le développement de champs pour y atteindre des capacités de production supérieures, si nous ne nous servons pas de ces infrastructures pour produire du pétrole que nous ne pourrons de toute façon pas vendre parce que la demande est insuffisante".

Dans un rapport publié le mois dernier, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait jugé que l'exploitation du pétrole non conventionnel en Amérique du nord allait créer une "onde de choc" pour le marché pétrolier mondial, comparable dans ses effets à la hausse de la demande chinoise pour l'or noir.

A l'heure actuelle, l'Irak produit environ 3,5 mbj dont 2,6 mbj sont destinés à l'exportation. Mais il compte doper sa production et ses exportations pour financer sa reconstruction et son économie, dévastée par les guerres et les sanctions imposées après la première guerre du Golfe.

Selon l'AIE, l'Irak a des réserves prouvées de pétrole de 143,1 milliards de barils, parmi les plus vastes au monde.

rp



(AWP / 03.06.2013 13h15)


Commenter L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    mardi 07 mai 2019

    L'Irak près de signer un contrat de 53 milliards de dollars …

    Bagdad: L'Irak s'apprête à signer un contrat de 53 milliards de dollars (46,6 milliards d'euros) sur une durée de 30 ans avec...

    jeudi 25 avril 2019

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    vendredi 21 décembre 2018

    Le géant pétrolier Total condamné à Paris à 500.000 euros d…

    Paris: Le géant pétrolier Total été condamné vendredi à Paris à 500.000 euros d'amende pour "corruption d'agent public étranger" en marge de...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    vendredi 06 décembre 2019

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    mercredi 04 décembre 2019

    L'Opep va débattre d'une nouvelle réduction de sa production

    Moscou/Vienne:  L'OPEP et ses alliés, Russie en tête, se préparent à approuver cette semaine un encadrement plus strict de la production de pétrole...

    mardi 03 décembre 2019

    Sous pression, l'Opep pourrait continuer à limiter sa produc…

    Londres: Coincés entre un ralentissement de la croissance mondiale, des stocks abondants et des prix toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis...

    mercredi 20 novembre 2019

    Charbon, gaz, pétrole: production en trop en 2030 pour tenir…

    Paris: Les prévisions de production d'énergies fossiles en 2030 sont incompatibles avec les objectifs de l'accord de Paris sur le climat: 50%...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 07 décembre 2019 à 11:14

    Mexique: Pemex confirme une découverte 'gigantesque' de pétr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine en difficulté Pemex a confirmé vendredi l'existence d'un "gisement gigantesque" d'un demi-milliard de barils équivalent pétrole (bep)...

    vendredi 06 décembre 2019 à 21:18

    Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts boursiers le 11 d…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco va réaliser ses grands débuts à la Bourse de Ryad le 11 décembre, a dévoilé...

    vendredi 06 décembre 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont terminé à leur plus haut niveau depuis fin septembre vendredi, se redressant vivement après l'annonce par...

    vendredi 06 décembre 2019 à 18:56

    L'Opep et ses alliés restreignent encore leur production, le…

    Vienne: Les grands pays exportateurs de pétrole et la Russie ont trouvé un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:40

    L'Opep et ses alliés conviennent de baisses de production su…

    Vienne: Les membres de l'Opep et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé vendredi à Vienne s'être entendus pour accroître leurs baisses...

    vendredi 06 décembre 2019 à 16:14

    Le pétrole bondit après l'annonce par l'Opep+ de nouvelles b…

    Londres: Les prix du pétrole ont nettement progressé vendredi, atteignant des niveaux plus vus depuis fin septembre après l'annonce par l'Opep et...

    vendredi 06 décembre 2019 à 11:37

    Le pétrole se stabilise en attendant la conclusion de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables vendredi en cours d'échanges européens, alors que l'Opep et ses alliés ont ouvert la porte...

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite