Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse, dans un marché anxieux au sujet de la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole reculaient mercredi à l'ouverture à New York, dans un marché toujours anxieux au sujet de la politique monétaire américaine et prudent avant l'ouverture d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet cédait 70 cents à 94,31 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché est pénalisé par des inquiétudes croissantes concernant la Réserve fédérale américaine (Fed) qui pourrait être amenée à ralentir le rythme de ses rachats d'actifs à mesure que l'économie s'améliore", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Ces craintes, qui avaient rendu les places financières très volatiles la semaine dernière, ressurgissaient alors que des statistiques américaines montrant des signes d'amélioration dans les secteurs de l'emploi et de l'immobilier ont été publiées mardi.

"Et, sur le marché obligataire, cette nervosité s'est traduite par un net bond des taux" des bons du Trésor américain mardi, a-t-il souligné. Le rendement du bon à 10 ans avait terminé à 2,135%, son plus haut depuis début avril 2012.

Or, sur le marché du pétrole, les opérateurs craignaient un changement de cap de la Fed à double titre: il se traduirait d'une part par une baisse de l'attractivité des achats jugés risqués, comme le brut, et il tendrait d'autre part à pousser le dollar à la hausse, rendant les achats d'or noir, libellés dans cette monnaie, moins intéressants pour les acheteurs munis d'autres devises.

Sur le plan de l'offre, les investisseurs guettaient avec prudence l'ouverture d'une réunion de l'Opep vendredi à Vienne.

Le ministre saoudien du pétrole Ali al-Nouaïmi, dont le pays est le principal producteur de l'organisation, a déclaré mardi à son arrivée dans la capitale autrichienne que le marché était "bien approvisionné" et était "dans un environnement idéal", selon des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

"La veille, le ministre de l'Energie des Emirats Arabes Unis avait déjà qualifié le prix actuel de +convenable et juste+. Ces deux commentaires suggèrent que le plafond officiel de production (de l'Opep) sera maintenu à 30 millions de barils par jour", même si la production totale des pays membres dépasse largement ce seuil, ont souligné les analystes de Commerzbank.

Le marché attendait aussi les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks pétroliers jeudi, après un jour de décalage dû au lundi férié aux Etats-Unis. Ces réserves sont considérées comme un baromètre de la demande du pays, premier consommateur mondial de brut.

rp



(AWP / 29.05.2013 15h46)


Commenter Le brut ouvre en baisse, dans un marché anxieux au sujet de la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite