Menu
A+ A A-

Le brut monte légèrement, la prudence sur la demande persiste

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, poursuivant leur rebond de la veille, dans un marché cependant toujours fragilisé par les inquiétudes sur la demande après une salve d'indicateurs européens et américains moroses.

Vers 10H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, valait 104,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin gagnait 20 cents à 95,36 dollars.

Les prix du baril avaient profité jeudi d'un accès de faiblesse du dollar face aux grandes devises -- qui avait rendu plus attractifs les achats de matières premières libellées dans la monnaie américaine pour les investisseurs détenteurs d'autres devises.

"Outre ce recul du billet vert, le WTI avait été aidé par une petite vague d'achats motivée par la relative bonne tenue des marchés boursiers" new-yorkais, qui ont passé la majeure partie de la séance en territoire positif avant de terminer autour de l'équilibre, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, "l'appétit des investisseurs pour les actifs à risque (dont le pétrole) a fluctué au cours des échanges jeudi", et "les salves de statistiques économiques décevantes dans la zone euro et aux Etats-Unis freinent les gains du pétrole", en ravivant les inquiétudes sur la croissance économique mondiale et les perspectives de la demande énergétique.

Les Etats-Unis ont fait part jeudi d'une forte hausse de 9,75%, supérieure aux attentes, des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, tandis que dans l'immobilier, les mises en chantier de logement ont accusé leur plus forte baisse depuis février 2011 en avril après deux mois consécutifs de hausse.

Et de l'autre côté de l'Atlantique, le Produit intérieur brut (PIB) dans la zone euro pour le premier trimestre, publié mercredi, s'est révélé inférieur aux attentes, confirmant la poursuite de la récession au premier trimestre 2013.

Par ailleurs, le dollar se reprenait vendredi, ce qui était susceptible de peser sur les achats de brut, et "il est difficile d'imaginer les prix du pétrole résister durablement à un renforcement du dollar, étant donné la surabondance de l'offre d'or noir sur le marché", avertissaient les experts de Commerzbank.

Alors que les stocks américains de brut restent non loin du record depuis 31 ans atteint début mai, les investisseurs s'inquiètent aussi du net accroissement en avril de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Selon des estimations publiées jeudi par le cabinet Oil Movements, qui recense les déplacements de tankers dans le monde, les acheminements par mer de brut en provenance des pays de l'Opep devraient avoir augmenté de 220'000 barils par jour au cours de la période de quatre semaines entamée le 4 mai.

"Cette production accrue de l'Opep ne va pas aider à diminuer le surplus" de l'offre mondiale d'or noir, commentait-on chez Commerzbank, estimant que le cartel pompe actuellement chaque jour "environ un million de barils de plus que nécessaire".

Dans ces conditions, "il faut s'attendre à ce que les marchés du brut se retrouvent à nouveau sous pression" dans les prochaines séances, avec "un possible mouvement de prises de bénéfices la semaine prochaine", avançait M. Kryuchenkov.

jh



(AWP / 17.05.2013 13h38)


Commenter Le brut monte légèrement, la prudence sur la demande persiste


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite