Menu
A+ A A-

Le brut finit en net recul à New York après des indicateurs décevants

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le cours du pétrole coté à New York a nettement reculé mardi, miné par la publication d'indicateurs économiques moroses des deux côtés de l'Atlantique qui font craindre un affaiblissement de la consommation énergétique.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a fini en baisse de 1,04 dollar par rapport à la clôture de lundi pour s'établir à 93,46 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé à 102,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en recul de 1,44 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Le prix du baril new-yorkais, qui avait grimpé la veille de 1,50 dollar, a été affecté en début de séance par des prises de bénéfices.

Mais il a soudainement accentué son repli après la publication dans la matinée d'un recul inattendu de l'activité économique de la région de Chicago, qui s'est contractée en avril pour atteindre son point le plus bas depuis trois ans et demi.

"La plupart des indicateurs récents témoignent d'un ralentissement de l'économie, y compris l'indice sur Chicago", a remarqué Bart Melek, de TD Securities.

Cet indicateur morose s'est ajouté à des chiffres décevants en provenance de la zone euro, que ce soit l'annonce d'un chômage record en mars, d'un fort ralentissement de l'inflation en mars ou d'un recul des ventes de détail en Allemagne en mars.

"Le marché s'inquiète d'un certain affaiblissement non seulement de l'économie américaine mais aussi de l'économie au niveau mondial, qui impliquerait par ricochet une plus faible demande de pétrole", a souligné M. Melek.

Les opérateurs se plaçaient également en retrait avant la diffusion mercredi des chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de produits pétroliers.

L'abondance d'offre d'or noir aux Etats-Unis, illustrée par la montée des stocks de brut début avril à leur plus haut niveau en 23 ans, pèse depuis plusieurs mois sur le baril coté à New York et les investisseurs redoutent toute nouvelle hausse des réserves.

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le Département américain de l'Énergie (DoE) devrait faire état d'une hausse de 800'000 barils des stocks de brut sur la semaine achevée le 26 avril. Ces réserves avaient atteint début avril leur plus haut niveau depuis l'été 1990.

Les stocks d'essence, très surveillés avant la saison estivale des grands déplacements en voitures, sont de leur côté attendus en repli de 600'000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en hausse de 300'000 barils.

Le marché attend par ailleurs d'en savoir plus sur les intentions des banques centrales alors que la Réserve fédérale américaine entamait mardi à Washington une réunion de deux jours et que les gouverneurs de la Banque centrale européenne se rencontreront jeudi.

rp



(AWP / 01.05.2013 08h31)


Commenter Le brut finit en net recul à New York après des indicateurs décevants


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a plongé mardi à son plus bas niveau depuis octobre 2017...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite