Menu
A+ A A-

Le brut finit en nette hausse à New York, guettant la Fed et la BCE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le prix du pétrole coté à New York a nettement progressé lundi, stimulé par l'optimisme d'investisseurs misant sur le maintien, voire le renforcement, par les banques centrales américaine (Fed) et européenne (BCE) de leur programme de soutien à l'économie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a avancé de 1,50 dollar par rapport à la clôture de vendredi pour s'établir à 94,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 103,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 65 cents par rapport à la précédente clôture.

Le marché a été porté par "l'anticipation d'une baisse des taux d'intérêt de la BCE jeudi" et "le maintien du taux d'intérêt de la Fed, voire des commentaires sous-entendant la poursuite de sa politique d'assouplissement monétaire jusqu'à la fin de l'année, mercredi", a relevé Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

Ce genre de mesures de soutien à l'économie tend en effet à favoriser l'intérêt des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués et plus rentables, comme les matières premières ou l'euro.

Déjà le billet vert perdait de la vigueur face à la monnaie européenne lundi, rendant plus attractifs les achats de brut libellé en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre raison pour les investisseurs de pencher pour l'optimisme selon M. Yawger: les promesses de ventes de logement en mars aux Etats-Unis ont rebondi, faisant espérer un regain de la vigueur du secteur qui permettrait de faire grimper la consommation énergétique.

L'annonce de chiffres "corrects" sur la consommation et les revenus des ménages aux Etats-Unis en mars a aussi "participé à la bonne humeur des marchés", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Les dépenses de consommation ont en effet augmenté de 0,2% en rythme annualisé ce mois-là, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,1% et les revenus des ménages ont progressé de 0,2%, quand les experts misaient sur une hausse de 0,3%.

Les investisseurs attendent désormais la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis, considéré comme un baromètre majeur pour jauger l'économie du pays.

Mais le marché a également été rassuré lundi par la nomination d'un nouveau président de Conseil en Italie, Enrico Letta.

Après deux mois d'impasse politique à Rome, son arrivée est bien accueillie par les investisseurs comme l'illustre le net repli des taux obligataires dans le pays.

Cette nouvelle faisait passer au second plan l'annonce d'un net recul de l'indice de confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs en avril dans la zone euro.

rp



(AWP / 30.04.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en nette hausse à New York, guettant la Fed et la BCE


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite