Menu
A+ A A-

Le brut perd du terrain, la croissance américaine déçoit

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par des chiffres du Produit intérieur brut (PIB) américain jugés décevants, et tenté par les prises de bénéfices après la forte hausse des deux séances précédentes.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 102,35 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,06 USD par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,46 USD à 92,18 USD.

Les cours du brut ont trébuché nettement après la publication de la première estimation officielle du PIB des Etats-Unis au premier trimestre qui a augmenté de 2,5% -- une nette accélération par rapport au trimestre précédent mais en-deçà des attentes des analystes qui tablaient sur un PIB en progression de 2,8%.

Le marché en profitait donc pour reprendre son souffle après plusieurs séances de hausse, se repliant à l'unisson des marchés boursiers européens et américains.

"Certes, les prix sont retombés après l'indicateur américain, mais dans l'ensemble, ils terminent la semaine nettement plus haut qu'ils ne l'ont commencée (...) c'est leur première hausse hebdomadaire après trois semaines successives de replis", tempérait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Ainsi, "le marché reste aidé par l'idée que les banques centrales vont continuer leurs politiques monétaires accommodantes pour encourager la reprise économique", en particulier dans la zone euro et aux Etats-Unis, insistait-il.

De fait, "une croissance moins forte qu'attendu aux Etats-Unis peut apparaître négative aux marchés dans un premier temps, mais cela signifie aussi une probabilité accrue de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) continuer d'injecter des milliards de dollars chaque mois dans l'économie, ce qui est exactement ce que veulent les courtiers", confirmaient les analystes de IG Markets.

Or, ces injections de liquidités par la Fed stimulent les investissements dans les matières premières et diluent la valeur du dollar -- ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les détenteurs d'autres devises.

Dans la zone euro, la révision des prévisions économiques du gouvernement espagnol a également contribué à refroidir le moral des investisseurs, mais cela était également de nature à renforcer les attentes d'une baisse des taux, dès la semaine prochaine, de la Banque centrale européenne (BCE), ce qui stimulerait l'activité dans la zone euro.

Le repli des cours était en outre tempéré par la crainte d'une possible montée des tensions au Moyen-Orient en cas d'implication croissante des États-Unis dans le soutien à la rébellion syrienne.

Les États-Unis ont reconnu pour la première fois jeudi que le régime syrien avait probablement utilisé des armes chimiques, ce contre quoi le président Barack Obama avait mis en garde à de nombreuses reprises le régime de Bachar al-Assad.

al



(AWP / 26.04.2013 19h00)


Commenter Le brut perd du terrain, la croissance américaine déçoit


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite