Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut en repli, miné par le ralentissement chinois

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole s'affichait en repli mardi en Asie après la publication de statistiques confirmant le ralentissement de la croissance de la Chine, deuxième économie mondiale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est le premier jour de cotation à cette échéance, reculait de 43 cents, à 88,76 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison également en juin glissait de 34 cents, à 100,05 dollars.

Selon un indicateur préliminaire publié mardi par la banque HSBC, la production manufacturière en Chine connaît en avril une expansion plus lente qu'au mois de mars, ce qui confirme que "la croissance chinoise est plus lente", souligne Kelly Teoh, analyste chez IG Markets à Singapour.

L'indice PMI des directeurs d'achat s'établit à 50,5, contre 51,6 en mars, selon HSBC, "les nouvelles commandes à l'exportation s'étant contractées en avril après un rebond en mars", a observé Qu Hongbin, économiste chez HSBC à Hong Kong.

Une valeur supérieure à 50 sur l'échelle PMI indique une expansion de l'activité, et un chiffre inférieur à cette limite une contraction.

La croissance de l'économie chinoise a ralenti à 7,7% en rythme annuel au premier trimestre par rapport à 7,9% trimestre précédent et le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la baisse sa prévision de croissance pour la Chine en 2013, à 8%, contre 8,2% encore prévus en janvier.

Pour David Lennox, spécialiste des matières premières chez Fat Prophets à Sydney, "les courtiers lisent les données du PMI chinois à la lumière des chiffres du PIB publiés la semaine dernière, nuisant aux cours du brut".

Une mauvaise nouvelle supplémentaire dans un contexte déjà passablement morose avec des difficultés persistantes en zone euro et les inquiétudes du marché pour la relance aux Etats-Unis dont on connaîtra vendredi le taux de croissance du PIB pour le premier trimestre.

Or le marché pensait qu'"une forte croissance en Chine compenserait une demande plus faible aux Etats-Unis et en Europe", a noté David Lennox.

Lundi, le baril de WTI pour livraison en mai, dont c'était le dernier jour de cotation, avait avancé de 75 cents à 88,76 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le Brent pour livraison en juin avait terminé à 100,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 74 cents par rapport à la clôture de vendredi.

fah



(AWP / 23.04.2013 06h23)



Commenter Asie: le brut en repli, miné par le ralentissement chinois

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite